Sénégal: Repli de 3,5% du sous-secteur de l'élevage en variation trimestrielle

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee) relève que le sous-secteur de l'élevage s'est contracté de 3,5% en variation trimestrielle, au premier trimestre 2020.

Dans sa « Note de conjoncture », elle indique que ce repli s'explique par la baisse des productions contrôlées de viande ovine (-10,6%) et caprine (-9,5%) du fait des premiers effets de la crise sanitaire (couvre-feu, fermeture de marchés et loumas) et de la rareté saisonnière des petits ruminants sur la période.

Par ailleurs, la Dpee note que sur une base annuelle, le sous-secteur de l'élevage s'est renforcé de 5,3% au premier trimestre 2020, à la faveur des abattages contrôlés de bovins (+9,6%), de porcins (+49,5%) et de camelins (+325,2%).

La bonne tenue de la production contrôlée de viande est favorisée par une meilleure fréquentation des abattoirs (adhésion de nouveaux clients) et une augmentation du poids moyen des carcasses, sur la période, remarque la structure dans sa « Note de conjoncture ».

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.