Congo-Kinshasa: Les manifestants sont sortis de partout

Protests in Kinshasa 19-20 December 2016.
10 Juillet 2020

Malgré le refus des autorités d'accéder à la demande de l'UDPS et Alliés, celle de manifester pacifiquement leur opposition contre l'entérinement par l'Assemblée nationale de la candidature de Ronsard Malonda pour présider la Ceni, les Kinois ont bravé l'interdiction et sont sortis nombreux pour dit NON à l'acte posé par ceux qui se font malheureusement appeler « élus du peuple ». Alors que leur comportement est foncièrement contre la volonté du peuple qu'ils prétendent représenter!

Selon le programme publié par l'Udps et alliés, tous les manifestants devaient se rencontrer devant le Palais du peuple comme point de chute afin de remettre le mémo au bureau de la chambre basse du Parlement. Ils devaient partir de trois axes définis pour la ville de Kinshasa, et le mot d'ordre était bien respecté par les combattants qui sont sortis nombreux en vue de manifester leur désapprobation.

Cependant, si certains ont dû progresser sans être empêchés au départ, malheureusement l'accès au point de chute leur était complètement bloqué. Toutes les voies qui mènent au siège du parlement ont été barricadées par la police qui avait en prévision de la situation, déployé un dispositif très impressionnant de ses éléments pour ne pas permettre aux combattants d'atteindre le Palais du peuple.

Les boulevards Sendwe et Triomphal, l'avenue Kasa-vubu de part et d'autre, Huileries et Assossa, l'avenue Gambela... bref, toutes les voies donnant accès au Palais du peuple ont été bloquées.

Au départ, aucun incident n'était signalé parce que face au verrou des éléments de la police, les manifestants faisaient le choix : soit se tenir face-à-face avec la police, soit se retirer pour tenter la chance sur une autre entrée ou direction à même de faciliter l'accès au siège du parlement. Avant que la situation ne se détériore à certains carrefours où le face-à-face entre les deux corps a duré longtemps.

Des incidents ont été également signalés. C'est le cas des sièges du Ppprd provincial sis boulevard Sendwe et d'un autre parti membre du FCC qui ont été vandalisés.

Par ailleurs, des morts ont été enregistrés parmi les manifestants. Le SG ai de l'Udps Augustin Kabuya parle de trois morts à Kinshasa. Un bilan qui pourrait probablement être revu à la hausse parce que cette marche de protestation n'a pas seulement eu lieu dans la capitale, mais également dans d'autres grandes villes du pays.

Pour les manifestants approchés, le message est passé même si la police ne leur a pas permis d'atteindre le point de chute en vue de déposer leur mémo au bureau de l'Assemblée nationale.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.