Sénégal: Lutte contre les inondations - Plus de 57 milliards pour la réalisation d'ouvrages

10 Juillet 2020

Dans le cadre de la lutte contre les inondations, l'Office national de l'assainissement du Sénégal (Onas) dit avoir réalisé plusieurs ouvrages à travers le Programme décennal de lutte contre les inondations (PDLI) qui concernent l'aménagement du territoire, la restructuration urbaine et relogement et la gestion des eaux pluviales.

Dans un document qui nous est parvenu, l'Onas estime que ces projets entamés depuis 2013 ont coûté plus de 57 milliards de F Cfa.

«La mise en œuvre de la phase d'urgence 2012-2013 qui a mobilisé plus de 30 milliards a permis la réalisation des projets ci-après : drainage des eaux pluviales de la RN1, drainage des eaux pluviales de Cices, Ouest Foire et environs, réhabilitation et renforcement d'une vingtaine de stations de pompage d'eaux pluviales de Grand Yoff, Zone de captage et Bourguiba, réhabilitation et renforcement d'une vingtaine de stations de pompage à Dakar, drainage des eaux pluviales de Touba, de Bambey et la réhabilitation et renforcement de treize stations de pompage en région », indique le document.

En ce qui concerne la phase moyen et long terme 2014-2016, l'Onas affirme qu'elle a coûté environ 8 milliards de F Cfa et « a permis d'exonder des zones inondées et de permettre à plusieurs centaines de personnes de retrouver les maisons qu'elles avaient quittées depuis 2003 ».

Toujours sur cette phase, l'Office national de l'assainissement du Sénégal précise qu'elle a concerné le drainage des eaux pluviales à Pikine, Thiaroye, Guédiawaye, Parcelles assainies, Hann Maristes et environs dans des régions comme Diourbel, SaintLouis etc.

A propos du Programme décennal de lutte contre les inondations 2017- 2022, l'Onas déclare que des « systèmes de drainage seront réalisés pour un coût global de plus de 7 milliards de F Cfa ».

Il s'agit du « drainage des eaux pluviales des communes de Sédhiou et de Kaffrine, de l'assainissement de Médina Baye à Kaolack, du doublement de la conduite de refoulement de la station de pompage de Keur Niang à Touba, de l'extension et densification des réseaux de drainage des eaux pluviales de Colobane, Rebeuss et Yoff, du drainage des eaux pluviales du cimetière de Thiaroye et environs, du quartier Gouye Mouride à Rufisque et du pompage des eaux pluviales du point bas de Khakhoun à Kaolack ».

Dans le document, l'Onas ajoute également que « l'année 2018 verra le démarrage en juin du projet de drainage des eaux pluviales de la commune de Kaolack financée avec le concours de la BOAD pour un montant de 15 089 250 819 F Cfa ».

En effet, dans le document, l'Onas a précisé que « toutes les différentes phases sont assorties d'opérations de maintenance préventive et curative pré-hivernage des ouvrages et infrastructures d'assainissement pour assurer leur disponibilité pendant tout l'hivernage ». Et de préciser que « ces opérations annuelles nécessitent plus de 2 milliards ».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.