Cote d'Ivoire: Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est décédé

10 Juillet 2020

Âgé de 61 ans, Amadou Gon Coulibaly qui avait fait son retour au pays le 2 juillet dernier s'est éteint le mercredi 8 juillet après un malaise lors d'un Conseil des ministres. Le premier ministre ivoirien était d'ailleurs désigné candidat pour l'élection présidentielle de cette année 2020. Dès l'annonce de son décès,plusieurs messages de condoléance ont été déjà reçus,non seulement par la nation ivoirienne,mais surtout par les familles biologique et politique du défunt.

Il était considéré comme le favori pour succéder à son mentor Alassane Dramane Ouattara pour la prochaine élection présidentielle. Amadou Gon Coulibaly est finalement décédé ce mercredi 8 juillet à l'âge de 61 ans. L'ancien Premier ministre ivoirien qui était présent lors du Conseil des ministres s'est en effet senti très mal. A la suite de ce malaise, il a été évacué dans un hôpital de la place, où malheureusement il rendra l'âme.

Amadou Gon Coulibaly avait des problèmes de santé, d'ailleurs en 2012, il avait été transplanté cardiaque. Il a même été évacué au mois de mai dernier pour un « contrôle médicale » dans l'Hexagone, et ce malgré la fermeture des frontières. Le chef du gouvernement ivoirien s'était fait poser un strent quelques temps après son arrivée en France. Cela ne va rien arranger puisqu'il sera hospitalisé à nouveau en juin à la Pitié salpêtrière, dans la capitale française.

Le 2 juillet dernier, il rentre en Côte d'Ivoire pour reprendre ses missions régaliennes. Il avait alors déclaré être « de retour en forme ». Amadou Gon Coulibaly avait été désigné candidat du parti du président Alassane Ouattara qui avait, lui, annoncé sa décision de ne pas briguer un troisième mandat. A présent que la donne a changé beaucoup craignent que le président ivoirien se représente à nouveau dans la mesure où un de ses anciens alliés s'est aussi déclaré candidat pour le fauteuil présidentiel. Il s'agit de l'ancien président de l'Assemblée Nationale devenu opposant Guillaume Soro.

Le prochain scrutin sera très attendu par les Ivoiriennes et Ivoiriens qui après la crise post-électorale de 2010-2011 qui avait fait près de 3000 morts craignent à nouveau pour la stabilité du pays.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.