Sénégal: Menace de mort - Me El Hadj Diouf traduit son jeune frère à la barre

10 Juillet 2020

L'avocat Me El Hadj Diouf multiplie les procédures contre son jeune frère et ancien clerc Ch. A. T. Fall. Il a encore déposé une plainte contre ce dernier pour menace de mort.

Dans sa plainte déposée à la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane, la robe noire déclare que le samedi 20 juin, son frère utérin l'a appelé à 6h 51mn à partir d'un téléphone fixe pour le menacer en ces termes : «tu dois acheter ton linceul parce que tu seras tué dans la semaine». À l'en croire, ce n'est pas la première fois que son frangin le menace de mort. Il l'a fait à plusieurs reprises sans qu'il n'y accorde la moindre importance.

Lorsqu'il a été entendu, Ch. A. Fall s'est dit surpris par les accusations de son grand frère. Il a expliqué que le 19 juin, Me Diouf lui a fait passer un message par le biais d'un de ses collaborateurs, lui demandant de ne plus se mêler de ses dossiers. Ainsi, il a appelé son frère dont il fut le clerc pendant 12 ans. Celui-ci n'ayant pas décroché, il lui a envoyé un message lui disant «d'arrêter, trop c'est trop». Selon ses dires, depuis ce jour, il n'est pas entré en contact avec le plaignant à qui il n'adresse plus la parole depuis un an. «Je n'ai aucune raison de le menacer parce qu'il ne m'a rien fait», a déclaré le mis en cause dont le procès, prévu hier, a été renvoyé au 15 juillet prochain car Me El Hadj Diouf ne s'est pas présenté à la barre.

La défense a profité du renvoi pour solliciter une demande de liberté provisoire. Celle-ci a été accordée au prévenu qui comparaîtra libre mercredi prochain. C'est la seconde procédure de Me Diouf contre son frère. La première est en instruction chez le doyen des juges. Ch. A. Fall a été inculpé pour diffamation et placé sous contrôle judiciaire. Il a accusé l'avocat d'avoir détourné la somme de 200 millions de FCfa d'un de ses clients dont il gérait les intérêts. D'ailleurs, pour ce dossier, l'inculpé sera auditionné au fond demain vendredi.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.