Sénégal: 41 nouveaux brevetés de l'Ecole de l'armée de l'air

Thiès — Le ministre des Forces armées Sidiki Kaba a présidé vendredi à Thiès, la cérémonie de sortie de la huitième promotion du Brevet élémentaire de l'Ecole de l'armée de l'air, qui compte 41 sous-officiers stagiaires, dont des techniciens en maintenance aéronautique et des contrôleurs aériens.

Le baptême de la 8-ème promotion de l'EAA a eu lieu en présence d'élus territoriaux, de responsables militaires, d'officiers, sous-officiers et militaires du rang, ainsi que d'autres invités.

Les 41 sous-officiers formés en maintenance aéronautique et au métier de contrôleur aérien, ont comme parrain feu l'adjudant-chef Amadou Yoro Sarr, un ancien de cette école qu'il a servie jusqu'après sa retraite.

Cette cérémonie, a dit M. Kaba, marque une "étape décisive dans la carrière de ces jeunes brevetés et symbolise la montée en puissance de l'Ecole de l'armée de l'air".

Elle montre les "avancées significatives opérées par cette école qui contribue à la formation et au perfectionnement des personnels de l'unité aérienne de la gendarmerie nationale, ainsi que des armées de la sous-région".

Pour Sidiki Kaba, cette étape dans la vie de l'EAA constitue aussi une "parfaite illustration" de la vision du président de la République et chef suprême des armées, qui "fait de la formation un des axes forts du Plan stratégique de modernisation des forces armées à l'horizon 2025".

Malgré une sobriété imposée par un contexte pandémique, elle traduit aussi, a-t-il dit, la volonté des autorités d'ériger l'Ecole de l'armée de l'air en "pôle d'excellence en matière de formation militaire".

Il a magnifié le partenariat de l'EAA avec l'Ecole polytechnique et le lycée technique de Thiès, faisant ainsi de cette région un "creuset de formation, technique de qualité" et un exemple de coopération efficace entre structures de l'éducation des jeunes.

Il salué le soutien de la coopération française aux plans des ressources humaines et du matériel, pour la concrétisation d'un projet contribuant au rayonnement de l'Ecole de l'armée de l'air.

L'arrivée de stagiaires des pays amis de la sous-région est une "marque de confiance renouvelée, qui confirme l'envergure sous-régionale de cette structure de formation", a-t-il dit.

Il a invité les nouveaux brevetés qui embrassent un des métiers "les plus prestigieux et les plus exigeants, à beaucoup d'humilité et au don de soi, pour la bonne marche de l'institution militaire".

Sidiki Kaba les a exhortés à "ne ménager aucun effort pour s'instruire en permanence, pour s'adapter à un monde en constante évolution, faisant face à des défis et menaces complexes et multiformes".

Pour ce faire, ils sont selon lui appelés à s'inspirer de la devise de l'école "Plus haut en persévérant", mais aussi de leur parrain, un "exemple de rigueur et d'abnégation" dont ils peuvent être fiers.

Feu adjudant-chef Amadou Yoro Sar, entré en service le 1-er nov 1977, a été affecté au premier groupement aérien sénégalais en septembre 1978 et déclaré titulaire du certificat d'aptitude technique.

Successivement nommé aux grades de caporal et caporal-chef, en janvier 1979 et juillet 82, il a été promu adjudant-chef en 2009, avant de faire valoir ses droits à la retraite le 22 décembre de la même année après 32 ans de service.

Après sa retraite, il a "contribué activement" à l'amélioration des programmes de formation de l'EAA tout en dispensant régulièrement des cours aux stagiaires.

Il est décédé le 5 juin 2019 à la suite d'une courte maladie laissant derrière lui une veuve et sept enfants.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.