Cote d'Ivoire: Décès d'Amadou Gon Coulibaly - Réaction d'Aka Sayé Lazare

10 Juillet 2020

Lazare Aka Sayé, PCA DE LA RTI : « La disparition du Premier ministre a été un choc pour moi, personnellement »

La disparition du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a été un choc pour moi, personnellement. Sa mort est pour moi une grande perte pour la Côte d'Ivoire, pour sa famille biologique dont je me sens un membre et également pour sa famille politique le RHDP. Nous perdons une boussole, un espoir pour la jeunesse.

Je suis inconsolable au même titre que tous les Ivoiriens et Ivoiriennes qui l'aiment. Mais Dieu en a décidé ainsi, nous ne pouvons que nous incliner devant sa volonté. Aujourd'hui, nous nous en remettons à Dieu et nous lui demandons de réserver au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, une place de choix dans son Royaume. Nous avons heureusement le Président de la République Alassane Ouattara pour nous consoler sinon ce sera un chaos pour nous et pour le RHDP.

Je suis meurtri mais je suis persuadé que Dieu nous aidera à surmonter cette douleur et à relever le défi de la victoire du RHDP, une victoire qui sera pour nous un vibrant hommage à Amadou Gon Coulibaly qui était désigné comme notre candidat. Nous allons mettre tout en œuvre pour lui faire honneur !

Je prie que son âme repose en paix.

Aka Sayé Lazare

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.