Maroc: La cochenille fait des ravages à Sidi Ifni

L'évaluation de la stratégie de lutte contre la cochenille infestant le cactus a été au centre des discussions lors d'une réunion tenue, mercredi, au siège de la province de Sidi Ifni.

Cette réunion a pour objectifs de faire le point sur la situation actuelle afin de capitaliser sur les acquis et de remédier aux lacunes que l'expérience de la lutte contre cet insecte a montrées, a indiqué le gouverneur de la province, El Hassan Sidki, cité par un communiqué.

Il a souligné que l'approche participative adoptée pour combattre la cochenille "requiert plus que jamais la participation active des propriétaires de fermes agricoles à la lutte contre ce fléau", à travers l'exploration et la réclamation, ainsi que la contribution concrète aux efforts aux côtés de toutes les parties concernées.

Au cours de cette réunion, les différents intervenants ont mis l'accent sur l'importance du cactus comme source de revenus pour un grand nombre de la population de la province et sur la volonté de doubler les efforts pour préserver cette richesse nationale.

La directrice régionale de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a présenté le bilan de l'action menée par cet établissement depuis l'émergence de l'insecte dans la région et les ressources matérielles et humaines mobilisées pour limiter la propagation de ce fléau, en plus des contraintes et difficultés rencontrées sur le terrain.

Un ensemble de recommandations est ressorti de la réunion, axé principalement sur la nécessité pour l'ONSSA et les autres services concernés d'établir un diagnostic réel et réaliste pour déterminer les besoins urgents en médicaments et équipements afin de mobiliser les ressources financières nécessaires en partenariat avec toutes les parties prenantes. Il s'agit notamment de donner une forte impulsion aux opérations de traitement et de réduction de la propagation de cet insecte.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.