Cote d'Ivoire: Lutte contre la COVID-19 - 1255 personnes autorisées à sortir du Grand Abidjan

10 Juillet 2020

Le commissaire principal, porte-parole de la police nationale, Bleu Charlemagne, a indiqué le vendredi 10 juillet 2020, lors du point de presse quotidien sur la pandémie à coronavirus (Covid-19), qu'à la date du jeudi 9 juillet, 1255 personnes en possession de laisser-passer ont été autorisées à sortir du Grand Abidjan.

Pour le porte-parole de la police nationale, cela montre avec éloquence, la fluidité dans la délivrance des laisser-passer et d'autorisation de sortir du Grand Abidjan. C'est pourquoi il invite toute personne qui désire se rendre à l'intérieur du pays de s'y conformer.

Nonobstant a-t-il rappelé, l'instauration par le Président de la République, Alassane Ouattara, d'une période de deuil national évocatrice d'hommage, de recueillement spirituel et de mise en berne des activités nationales, suite au décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, les forces de défense et de sécurité poursuivent sans relâche leurs missions de sécurisation et de veille.

En effet, 114 véhicules dépourvus de d'autorisation et 321 personnes dépourvues également de laisser-passer de sortir du Grand Abidjan ont été refoulés aux différents corridors.

Aussi, aux noms des ministres de la sécurité et de la protection civile et de la défense, a-t-il rappelé l'ouverture des salles de sport individuel sous condition du respect scrupuleux des mesures barrières édictées par le gouvernement en vue de freiner la propagation de la pandémie à coronavirus. « La pratique des sports de contact et collectifs reste interdite jusqu'à nouvel ordre », a précisé Bleu Charlemagne.

Le conseiller technique du ministre de la santé et de l'hygiène publique, Dr Edith Clarisse Kouassy, a pour sa part souligné que le virus de la covid-19 continue de circuler au niveau communautaire et surtout dans le Grand Abidjan, épicentre de la maladie. La positivité se situe entre 10 et 20%, avec une létalité de moins 1% et il qu'il convient de tout mettre en œuvre afin d'inverser la tendance.

C'est pourquoi le ministre de la santé et de l'hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé invite l'ensemble des populations à prendre conscience que la maladie est réelle et dangereuse. Pour cela, il faut réduire le nombre de personnes accompagnant une personne hospitalisée dans l'un des centres.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.