Cote d'Ivoire: Décès d'Amadou Gon Coulibaly - Les condoléances des diplomates et des Représentants d'organisations internationales

10 Juillet 2020

Ils étaient plus d'une dizaine. Aux pas ourds, des représentants des pays frères et amis et ceux des organisations internationales présents en Côte d'Ivoire, se sont rendus à la Primature, hier, pour adresser leurs condoléances à la nation suite au décès, le 8 juillet, du Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l'État, Amadou Gon Coulibaly.

Dès 10h, ces partenaires de la Côte d'Ivoire qui ont tous connu l'homme se sont succédé à la salle A du bâtiment principal, superbement aménagée, pour s'incliner devant la photo portrait du Chef du gouvernement exposée à l'angle de la salle, avant de laisser un mot dans le cahier des condoléances prévu par les services de la Primature.

Ainsi, tour à tour, le représentant de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (Cedeao), Babacar Carlos M'Baye, l'ambassadeur Mickel Winner du Royaume de Belgique en Côte d'Ivoire, Richard Bell des États-Unis, l'ambassadrice de la République démocratique du Congo (Rdc), Isabelle Iboula, Jobst Von Kirchmann de l'Union Européenne, ont défilé devant l'exposition.

Pareil pour Anas Shadi, Conseiller, représentant l'ambassadeur d'Égypte, Ousmane Ag Rhissa de la République du Mali et Sailas Thangal de la République de l'Inde. Se remémorant la vie de celui qu'ils ont tous qualifié de travailleur acharné parce que « grand bâtisseur », certains de ces diplomates n'ont pas manqué de laisser un message à l'endroit du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

C'est le cas de Jobst Von Kirchmann de l'Union Européenne qui, dans la tristesse, a indiqué que le décès du Premier ministre est une « grande perte pour la Côte d'Ivoire et l'Union Européenne » avec qui celui-ci conduisait les discussions, le dialogue politique entre le parti au pouvoir et l'opposition, qui était à l'arrêt depuis trois ans. « J'ai toujours été impressionné par son professionnalisme, son expertise et la profondeur de ses pensées », s'est-il souvenu. Avant de poursuivre avec regret qu'il aurait voulu poursuivre les échanges et réunions avec l'homme « extraordinaire » qui est « hélas parti ! ».

Pour Richard Bell, représentant diplomatique des États-Unis, c'est un gentleman rempli de gentillesse que la Côte d'Ivoire et ses partenaires viennent de perdre. Car avec Amadou Gon Coulibaly, il a toujours ressenti la chaleur de l'amitié qui lie la Côte d'Ivoire et son pays les États-Unis.

C'est pourquoi, en cette douloureuse circonstance, il présente ses condoléances à toute la nation et à sa famille biologique. Tout en formulant le vœu que la sympathie et la solidarité de nombreux amis et admirateurs de l'homme, à travers le monde, apportent le réconfort à la Côte d'Ivoire. Ce pays, rassure le diplomate américain, rebondira et poursuivra son chemin pour le progrès, le développement et la stabilité de toute la région ouest africaine.

Isabelle Iboula, ambassadrice de la Rdc, Ousmane Ag Rhissa du Mali et Sailas Thangal de la République de l'Inde ont aussi reconnu en Amadou Gon Coulibaly un Grand homme, en Côte d'Ivoire comme dans leurs pays respectifs pour les bonnes relations qu'il leur a permis de tisser avec son pays.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.