Mauritanie: Coronavirus - Le trafic routier reprend et les passagers affluent

En Mauritanie, après cinq mois de confinement du fait de la pandémie de coronavirus, les déplacements à l'intérieur du pays sont à nouveau autorisés. Très tôt hier vendredi, des Mauritaniens se sont dirigés par milliers vers les gares routières pour avoir les premiers tickets de bus afin d'aller retrouver leurs familles.

Nous sommes à la gare routière de Kaédi au cœur de Nouakchott. C'est de là que des centaines de taxis brousse et de bus prennent leur départ pour les régions de l'intérieur. Après cinq mois sans activité, les usagers de la gare ont retrouvé le sourire.

C'est le cas de ce chauffeur de minibus dont le véhicule va prendre la direction de l'Assaba, près de la frontière avec le Mali. Les 35 sièges de son véhicule sont occupés. « Ça arrange tout le monde, je suis trop content ! » nous lance Med Rachid...

Parmi les passagers à bord, une jeune fille, coincée à Nouakchott depuis le 2 février. « Je m'appelle Fatimetou. J'étais venue pour une consultation médicale. J'avais fini rapidement avec les médecins. Ça s'est très bien passé pour moi... Mais au moment où je m'apprêtais à repartir, la route était déjà fermée. Aujourd'hui, c'est enfin le retour. »

Quelques centaines de mètres plus loin, un autre départ se prépare à destination de la région du Brakna dans le sud mauritanien. Dans le taxi, Ndongo Amadou a déjà pris place pour retrouver la famille au village. « J'étais en confinement mais aujourd'hui la route est ouverte alors je suis très content d'aller voir ma famille ! »

L'allégement du confinement s'est également traduit par la levée du couvre-feu et la reprise des vols intérieurs. Le gouvernement recommande cependant le maintien des gestes barrière contre la pandémie du coronavirus.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.