Madagascar: Judo - Qualification JO - Fetra intensifie sa préparation

Le judoka porte-drapeau malgache aux Jeux olympiques de Londres continue sans interruption sa préparation en vue des éventuels tournois qualificatifs aux JO de Tokyo.

PRÉPARATION sans relâche

Confinement ou déconfinement, Fetra Ratsimiziva du club Balma Saint-Exupéry n'a cessé depuis la crise sanitaire de s'entraîner pour garder la forme en vue des éventuels tournois de qualification aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août 2021).

Après ses tentatives au Grand Slam de Paris et au Slam de Düsseldorf au mois de février, le Toulousain se prépare continuellement et intensivement. Au début du confinement en France, le meilleur judoka malgache de la catégorie des moins de 81 kg s'entraînait à domicile, dans l'objectif d'abord de renforcer la condition physique, faire de la musculation et travailler le cardio selon les instructions de son coach.

Depuis le déconfinement au début juin, l'ancien judoka du club Esca intensifie progressivement son entraînement, « je poursuis la préparation physique, athlétique et spécifique au judo avec des séries d'exercices... mais pour le moment, faire du judo comme tous les autres sports de combat est encore interdit en France », souligne le porte drapeau de la Grande Île aux Jeux Olympiques de Londres 2012.

Testé négatif

Tous les sports de combat ne pourront reprendre à l'hexagone que vers le mois de septembre. Et les compétitions de qualification aux JO seront relancées vers le mois d'octobre si la situation sanitaire s'améliore. «Nous avons déjà redémarré l'entraînement au dojo, mais c'est encore limité à la préparation physique... Personnellement, je m'entraîne tous les jours, la plupart du temps tout seul et des fois avec le club », ajoute-t-il.

«Tous les deux jours, je m'entraîne avec deux autres judokas du club... Exigeants, nous avions fait le test et nous avons tous été testés négatifs», poursuit-il. Fetra essaie d'optimiser l'interminable crise sanitaire, « je m'entrainer tous les jours, et je profite même de travailler deux fois plus que mes adversaires pour être à la hauteur au moment voulu. C'est ça le haut niveau car il n'y a pas de miracle. Et là, je n'attends plus que le retour au tatami », conclut-il.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.