Madagascar: Ikongo - Les prix des denrées dictent la vie de la population

En ce mois de juillet, la population du district d'Ikongo est en pleine saison de cueillette du café. Pour plus d'un, ce serait une belle occasion d'améliorer ses conditions de vie, mais la population vit le cas contraire. Une bonne campagne de café suppose une bonne recette alors que le prix de ce produit est dérisoire moyennant 800 ariary le kapoaka et 3 100 ariary le kilo.

Les producteurs se plaignent des fluctuations du prix de vente du jour au lendemain et ils ignorent comment fixer le bon.

Ils cherchent actuellement les moyens de renouveler les pieds de caféiers vieux de quatre vingt ans afin d'enregistrer un bon rendement plus tard. En cette saison hivernale, la population d'Ikongo suit le rythme de la cherté de la vie et des produits de première nécessité. Dans la localité, le kapoaka du riz s'achète à 400 ariary, le kilo de viande se négocie à 8 000 ariary et le litre d'huile coûte 5 000 ariary.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.