Madagascar: Musique rock - « Andriambavitany » de Loharano charme et conscientise

Avec ses rythmes électrisants, « Andriambavitany » inspire le respect de la gent féminine avec force et douceur à la fois.

Parfois faire peu est plus que suffisant, simplicité est synonyme d'efficacité et surtout de la qualité d'une œuvre. Dans le milieu de la musique actuelle, ils sont de plus en plus nombreux à avoir compris ce crédo, parmi eux se distingue ce jeune groupe à la fois fougueux et conquérant qu'est Loharano. Signifiant « source » en malgache, ce groupe qui conjugue savamment le rock, le métal et la musique traditionnelle, s'affirme à chacune de ses apparitions comme un vent de fraîcheur qui enflamme le public de son énergie. Il se compose de Mika à la basse, Natiana à la batterie, ainsi que l'atout charme qui forge le charisme du groupe, Mahalia à la guitare et au chant.

Puisant ses inspirations à la source donc, Loharano nous revient avec un nouveau grand cru de sa part, intitulé « Andriambavitany », il s'agit d'une ode à la gent féminine, une chanson qui vise à impacter les mœurs et à mettre en exergue les valeurs de la femme au sein de la société. Engageant, entraînant et surtout transcendant, cette nouveauté de la part de Loharano électrise aussi bien qu'elle envoûte. « Andriambavitany » est à l'image du groupe et de Mahalia, douce, envoûtante et d'une grande férocité.

A suivre de près

Les mélodies du terroir malgache comme le « tsapiky » et le « salegy », Loharano les conjugue avec finesse avec les gros son du rock contemporain, à l'instar des compositions des groupes mythiques comme Pantera ou System of a Down, qu'il affectionne particulièrement. Ainsi au bout de quelques années, Loharano a su se faire une place d'honneur dans le milieu, adoubé par ses pairs, respecté par la majorité. Le groupe brille par sa sobriété, mais surtout par la passion particulière qui l'anime et ce style bien à lui. Après le titre « Oay », qui en a aussi surpris plus d'un, le groupe fidèle à luimême ne cesse de se perfectionner. Non loin de la scène, Loharano met avant tout un point d'honneur à peaufiner chacune de ses compositions, en attendant un retour fracassant qui s'entame déjà à grand pas avec « Andriambavitany ». Nul doute que les retrouvailles avec le trio Mahalia, Mika et Natiana seront exceptionnelles le moment venu, d'autant plus qu'un concert prévu au mois de mars a été annulé à cause de la pandémie du coronavirus. Abreuvez-vous de ses chansons en ligne pour patienter.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.