Congo-Kinshasa: Gouvernement - La FBCP salue la démission de Célestin Tunda ya Kasende

L'ONG en profite pour appeler le vice-ministre à la Justice, qui assume l'intérim, de mettre en exécution immédiate l'Ordonnance de la grâce présidentielle prise récemment par le chef de l'Etat ainsi que d'autres décisions de libération massive des prisonniers et autres détenus préventifs visant le désengorgement des prisons et maisons carcérales prises dans le cadre de la riposte à la covid-19.

Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba a reçu, le 11 juillet, à la Primature le vice-Premier ministre, ministre de la Justice et Garde des sceaux, Célestin Tunda ya Kasende, qui est venu lui déposer officiellement sa lettre de démission. Apprenant cette information par les médias, la Fondation Bill-Clinton pour la paix (FBCP) a dit saluer cette décision du vice-Premier ministre et ministre de la Justice et le félicite pour avoir démissionné. Cependant, l'ONG pense que cette démission était la décision qu'elle attendait de ce membre du gouvernement qui, selon elle, n'a pas pu donner le résultat attendu de lui : la réforme du système judiciaire, notamment les services carcéraux et les prisons ; l'amélioration des conditions des prisonniers et des détenus préventifs, etc.

L'organisation regrette également que, bien que décidé dans une réunion du Conseil des ministres présidée par le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le désengorgement des prisons en RDC, particulièrement la prison centrale de Makala, n'ait jamais été effectif. L'ONG fustige également le fait que les ordonnances de la grâce présidentielle prises à l'occasion de la fête du 60e anniversaire de l'indépendance du Congo en faveur de certains prisonniers dont le groupe du Colonel Eddy Kapend et consorts, Roger Nsingi ex-Ppésident de l'Assemblée provinciale de Kinshasa, etc., qui devraient être d'application immédiate, ne soient jamais appliquées. Et de poursivre : « La FBCP rappelle qu'une mesure de grâce présidentielle d'un chef d'Etat devrait être d'exécution immédiate.»

Profiter de l'intérim pour mieux faire les choses

La FBCP demande au vice-ministre de la Justice, qui est en train d'assumer l'intérim dans ce secteur, de tout faire pour exécuter immédiatement les ordonnances du chef de l'Etat congolais sur la grâce présidentielle. L'ONG attend également de lui la libération de beaucoup de prisonniers et de détenus préventifs pour désengorger les prisons et les maisons carcérales du pays. La FBCP insiste sur les cas bénins et autres faits. Pour cette association, ces mesures viseraient à éviter le pire qui pointe à l'horizon, avec la pandémie à coronavirus déclarée dans le monde et, particulièrement, en RDC.

Saluant cette démission du vice-Premier ministre et ministre de la Justice Tunda ya Kasende, le Mouvement des indignés de la situation sécuritaire en RDC (Miss-RDC) exhorte le chef de l'Etat d'exiger également la même sanction pour le ministre de la Défense. Le Miss-RDC juge ce membre du gouvernement incapable à pousser à la sécurisation, à la défense et au respect de l'intégrité territoriale du pays occupé par plus de six voisins.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.