Algérie: Comité de suivi de l'Accord de paix - Le pays accorde un intérêt majeur au dossier malien

Alger — Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a affirmé samedi à Alger que l'Algérie accordait un intérêt majeur au dossier malien à travers ses efforts déployés dans le cadre de sa présidence du Comité de suivi de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali.

Invité du forum du quotidien Echaâb, le ministre a réaffirmé les positions de l'Algérie vis-à-vis de nombre de questions régionales et internationales dont le dossier malien, soulignant que "l'Algérie œuvre à l'accompagnement et à l'encouragement des parties maliennes pour la mise en œuvre de toutes les clauses de l'Accord de paix et de réconciliation, de manière à permettre à l'Etat malien de préserver sa souveraineté et d'instaurer la sécurité dans les quatre coins du pays".

M.Boukadoum a également mis en avant la stratégie de l'Algérie, "visant la consolidation de la sécurité et du développement dans le Sahel, à travers la solidarité palpable avec les pays de la région pour renforcer leurs capacités dans tous les domaines".

Le ministre a réitéré, à cette occasion, son appel à la nomination d'un représentant personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental "dans les plus brefs délais".

M.Boukadoum a estimé que "la question palestinienne traverse une période difficile", soulignant le rejet par l'Algérie de toute démarche visant à confisquer les droits légitimes du peuple palestinien, notamment son droit à l'établissement d'un Etat indépendant avec el Qods pour capitale".

A une question sur la délimitation des frontières maritimes avec l'Italie, M. Boukadoum a souligné l'importance "d'aller jusqu'au bout dans les négociations lorsqu'il s'agit de frontières partagées avec d'autres pays", ajoutant que l'Algérie a entamé "le travail sur le plan technique concernant ce dossier"».Et d'ajouter : "il n'y a pas lieu de polémiquer, il s'agit d'un problème ordinaire inhérents aux frontières adjacentes".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.