Congo-Kinshasa: Aide humanitaire - Des nouveaux financements pour les personnes vulnérables en RDC

Ces fonds permettront de renforcer les opérations d'urgence des partenaires humanitaires.

Le coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo (RDC), David McLachlan-Karr, a annoncé des nouveaux fonds pour la réponse humanitaire dans le pays. Il s'agit d'une allocation de quarante-neuf millions de dollars américains (USD) pour renforcer les opérations d'urgence des partenaires humanitaires ainsi qu'une enveloppe additionnelle de six millions USD à deux provinces congolaises en crise.

Face à une croissance des besoins humanitaires exacerbés par des crises récurrentes et le coronavirus, ces allocations visent à répondre aux besoins prioritaires dans treize provinces dont l'Ituri, la région des Kasaï, le Nord-Kivu, le Sankuru, le Sud-Kivu, le Tanganyika, avec des interventions immédiates et à plus long terme, complémentaires aux activités financées depuis avril 2020 par le Fonds central de réponse d'urgence (CERF) basé à New York.

Un apport commandé par la situation sur le terrain

Dans un communiqué du bureau du coordonnateur humanitaire en RDC signé le 10 juillet 2020, il a été rappelé que depuis le début de l'année, la situation humanitaire n'a cessé de se détériorer dans de nombreuses provinces du pays, notamment dans l'Est où les épidémies, la malnutrition et les mouvements des populations causés par l'insécurité sont autant de facteurs qui fragilisent les communautés.« Ces derniers mois ont été éprouvants pour des millions de personnes, mais face à des financements qui sont pour l'heure en deçà des besoins, il était impératif d'allouer ces fonds pour renforcer nos opérations », a déclaré McLachlan-Karr.

La source note que le coordinateur humanitaire s'est également engagé à soutenir les populations affectées par les récentes crises à travers deux financements additionnels. « Quatre millions USD serviront à répondre aux besoins prioritaires en Ituri où la situation humanitaire s'est fortement dégradée ces derniers mois. En outre, face à la nouvelle épidémie du virus Ebola déclarée depuis le 1erjuin en Equateur, une enveloppe de deux millions USD permettra de soutenir les opérations en cours, en complément à la réponse médicale menée par le gouvernement congolais appuyé par l'OMS », a expliqué le bureau du coordonnateur humanitaire en RDC.

La source a, par ailleurs, rappelé qu'au vu du faible niveau des financements reçus durant les six premiers mois de l'année et de l'ampleur des besoins, exacerbés par la pandémie de covid-19, l'engagement des bailleurs de fonds reste vital. A ce jour, a-t-elle fait savoir, plus de 1,75 milliard USD sont nécessaires pour continuer à soutenir les personnes qui en ont le plus besoin. « Sans de nouveaux financements majeurs dans les semaines à venir, les prochains mois seront pénibles pour des millions de Congolais car les organisations seront forcées de faire des choix opérationnels difficiles », a fait savoir McLachlan-Karr.

Il est, en effet, rappelé que le Fonds humanitaire en RDC est un mécanisme de financement pour des projets humanitaires mis en œuvre par des ONG nationales et internationales, les organisations du Mouvement de la Croix-Rouge et les agences des Nations unies. Lancé officiellement en 2006, il a été créé pour allouer des fonds aux interventions les plus urgentes en RDC, en aidant les organisations humanitaires actives dans le pays à porter assistance aux personnes les plus vulnérables et à utiliser les ressources disponibles plus efficacement.

Grâce aux contributions de treize pays donateurs depuis sa création, le Fonds a mobilisé et alloué plus de 1,2 milliard de dollars américains à travers la mise en œuvre de 1563 projets, en aidant plus de soixante-quatorze millions de personnes à travers le pays. A fin juin 2020, sept pays donateurs dont l'Allemagne, la Belgique, le Canada, l'Irlande, les Pays-Bas, la Suède et la République de Corée ont renouvelé leur engagement envers le Fonds humanitaire en RDC.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.