Congo-Brazzaville: Lutte contre la COVID-19 - La Chine se dit prête à remporter la victoire face à la pandémie

L'ambassadeur de Chine en République du Congo, Ma Fulin, a animé le 10 juillet à Brazzaville une conférence de presse en vue d'éclairer l'opinion nationale sur certaines préoccupations auxquelles son pays fait face ces derniers temps.

Axée autour de la pandémie de coronavirus, la question sur Hong Kong et la coopération sino-congolaise, cette conférence a été l'occasion pour le diplomate chinois de porter un éclairage sur les avancées enregistrées par son pays dans la lutte contre la Covid-19.

L'ambassadeur de Chine a fait savoir que la lutte contre cette pandémie doit être mondiale parce qu'aucun pays ne peut seul remporter la victoire. Selon lui, son pays est sur le point de gagner cette bataille puisque Wuhan, épicentre du virus, n'a plus enregistré de cas depuis trois mois tandis que la situation à Beijing (capitale de la Chine), où de nouvelles contaminations ont été signalées, serait sous contrôle.

« Dans l'ensemble, la Chine est prête à remporter la victoire face à la Covid-19, mais la vigilance doit toujours être de mise afin de contenir la pandémie », a-t-il déclaré.

Dans cette optique, il a précisé que sur une centaine des vaccins dix-neuf sont actuellement en expérimentation dont huit seraient d'origine chinoise parmi lesquels quatre seraient en phase finale et un a déjà obtenu l'autorisation pour son utilisation au niveau militaire.

Evoquant par ailleurs la question de Hong Kong, Ma Fulin a qualifié d'évolutive la situation après la loi sur la sécurité nationale qui, selon ses dires, est une nécessité pour la stabilité de cette région administrative spéciale.

« Cette loi est une nécessité pour la stabilité de cette région autonome, car elle vise l'unification de la Chine », a déclaré à la presse Ma Fulin, précisant que la loi prise a pour objectif de garantir la sécurité de tous, mais aussi des investisseurs. D'où son adhésion par une grande majorité de la population.

Pour le diplomate chinois, les manifestations observées ces derniers temps devant les ambassades des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne à Hong Kong constituent le témoignage du refus, par les habitants, de l'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine. Il a aussi précisé que la situation de Hong Kong est une question d'intérêt d'où la levée de bouclier constatée dans les pays occidentaux, notamment la Grande- Bretagne et les Etats-Unis d'Amérique.

S'agissant de la coopération sino-africaine, le diplomate chinois a réitéré la volonté et l"engagement de son pays d'être toujours aux côtés de ses partenaires dont le Congo qu'il n'a cessé de soutenir en cette situation difficile causée par la pandémie.

Toutefois, malgré la fermeture des frontières, a révélé l'ambassadeur, le gouvernement chinois s'active afin de poursuivre certains chantiers prioritaires entamés au Congo. De même, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, son pays met tout en œuvre pour acheminer vers Brazzaville des équipements et matériels médicaux commandés par le gouvernement congolais auprès de deux grandes sociétés chinoises.

Un appui en matériel aux médias

Appuyer les efforts des médias en cette période difficile fait partie des préoccupations du gouvernement chinois.

Conscient du rôle que joue la presse dans la sensibilisation et la prévention dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, l'ambassade de Chine, soucieuse des difficultés de tous genres auxquelles font face la presse congolaise, a porté un appui en matériel de diverses natures aux organes de presse les plus représentatifs.

Il s'agit, entre autres, des masques de protection, d'ordinateurs, d'imprimantes, d'onduleurs et d'équipements de froid pour les bureaux.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.