Sénégal: Fermeture des lieux de cultes - L'église maintient sa décision

11 Juillet 2020

« La situation actuelle ne milite pas en faveur d'une ouverture immédiate des églises pour le culte », indique l'église catholique dans un communiqué parvenu à la rédaction hier vendredi 10 juillet.

Elle ajoute que « dans la perspective d'une reprise ultérieure du Culte et des activités pastorales, aux environs de la 15 août 2020 peut-être, si la situation se stabilise, elle demande aux Communautés paroissiales de mener déjà une réflexion pastorale sur les mesures sanitaires adaptées à chaque localité ». La décision vise, selon elle, à mettre les fidèles face à leurs responsabilités dans la lutte commune contre cette pandémie de Covid-19 ».

Pour la préservation de la santé des populations, elle demande aux fidèles de respecter les mesures édictées par les autorités sanitaires. La décision de maintenir les lieux de culte fermés est motivée par le fait que « la communication quotidienne du ministère de la Santé et de l'action sociale fait état d'une persistance de nouvelles contaminations. Elle fait remarquer aussi deux phénomènes : d'une part, la propagation de la pandémie dans des zones et contrées initialement épargnées et, d'autre part, l'allure stationnaire de la courbe autour de 9 % à 10 % des sujets testés, allure qui pourrait connaître une recrudescence les jours ou semaines à venir ».

A cela s'ajoute, « la nécessité d'évaluer la situation de la pandémie après la réouverture des marchés, la reprise du transport interurbain, la réouverture des classes et la levée de l'état d'urgence, l'impact de la tendance à un certain relâchement des populations par rapport aux "gestes barrières" que requiert la lutte contre la Covid-19 ». Il y a aussi, fait remarquer l'église, « la probabilité d'une seconde vague de contamination pouvant conduire à un « reconfinement ».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.