Sénégal: Sédhiou-plan d'accélération de la lutte contre le paludisme et COVID-19 - La région médicale trace sa feuille de route

11 Juillet 2020

En prévision de la prévalence du paludisme dans ce contexte de lutte contre la pandémie virale à coronavirus, la région médicale de Sédhiou dresse sa feuille de route et y inscrit toutes les composantes de la communauté. Hier, vendredi 10 juillet, les différentes parties prenantes ont pris part à un comité régional de développement consacré à ce sujet de santé publique. Le gouverneur exhorte au respect des mesures barrières même si la région a assuré son retour au vert et donc n'a plus de malade sous traitement à ce jour, informe-t-il.

Ce comité régional de développement a statué sur les stratégies de prévention et de lutte contre le paludisme dans un contexte de prévalence de la Covid-19. Le médecin-chef de la région médicale de Sédhiou, Dr Amadou Yéri Camara, a décliné le plan d'accélération de la lutte contre le paludisme ainsi qu'il suit ; « actuellement, on n'a pas constaté de regain de paludisme dans nos structures de santé. C'est pourquoi nous estimons que c'est le moment de dérouler des stratégies de prévention pour ne pas en avoir. C'est tout le sens de cette rencontre pour élaborer un plan d'accélération qui vise à détruire tous les gîtes larvaires avec l'ensemble des acteurs de la communauté. Nous prendrons également les dispositions pour le traitement précoce des cas de paludisme qui vont se déclarer », dit-il.

Le parallélisme de la symptomatologie entre le paludisme et la Covid-19 requiert une consultation sans délai, a indiqué par ailleurs Dr Camara. «La Covid-19 n'a pas encore tué ici, à Sédhiou, et nous espérons que cela va continuer. Mais le paludisme a tué vingt individus l'année passée. Et si on néglige la symptomatologie en rapport avec la fièvre qui peut être due aussi bien au paludisme qu'à la Covid-19, on risque si on ne meurt pas de paludisme de mourir de Covid19. C'est pourquoi nous invitons les populations à consulter de manière précoce ».

Et dans ce contexte de lutte contre la pandémie virale à coronavirus, la fondation Sonatel a remis un lot de produits et d'équipements de protection que déclinera Souleymane Diédhiou, leur représentant à Sédhiou : « il s'agit notamment de 200 combinaisons médicales, de 2000 masques FFP1, 240 masques FFP2, 2500 gants, 30 thermo flashs, 125 visières et 15 lunettes de protection. Il y'a un don supplémentaire de deux millions de CFA de la fondation Sonatel et il revient au médecin-chef de faire l'expression des besoins à hauteur de ce montant ». Le gouverneur de région a dit se réjouir de l'engagement des communautés avec en ligne de front les techniciens de la santé. Ce qui, selon Papa Demba Diallo, a ramené la région au vert.

Toutefois, dit-il, la vigilance doit rester de rigueur : « ce matériel sera utilisé à bon escient. Dieu merci, la région de Sédhiou est revenue au vert et donc plus personne n'est sous traitement. Mais nous ne devons pas dormir sous nos lauriers. Nous devons donc nous mobiliser plus que jamais dans le cadre de cette lutte contre la Covid-19 en respectant les mesures barrières », a notamment fait observer le chef de l'exécutif régional de Sédhiou à la fin du comité régional de développement.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.