Burkina Faso: Le président Kaboré investi candidat à sa succession par le MPP

Roch Marc Christian Kaboré

Le président Roch Marc Christian Kaboré se lance dans la course pour un second mandat. Il vient d'être désigné comme le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès et ses alliés à l'issue d'un congrès extraordinaire.

Les militants et sympathisants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), ont officiellement désigné le président Roch Marc Christian Kaboré comme leur candidat pour la présidentielle de novembre prochain.

Selon les congressistes, ce choix porté sur le président Kaboré est le résultat de la mise en œuvre de ses engagements lors de la campagne électorale de 2015.

« Les engagements majeurs de campagne qu'il a pris, et centrés sur les secteurs sensibles comme la santé, l'éducation, l'eau, l'énergie, l'agriculture, les infrastructures routières qui ont connu des niveaux de réalisation satisfaisants », a détaillé Simon Compaoré, président du Mouvement du peuple et du progrès

Grand absent à cette cérémonie d'investiture, Roch Marc Christian Kaboré a accepté de porter le flambeau dans un message lu par le ministre d'Etat Siméon Sawadogo. « C'est un devoir patriotique pour moi de répondre oui.

Je m'engage, fort du soutien de toutes les forces du camp de la démocratie et du progrès, à relever avec vous ce défi. »

Cette candidature vient d'obtenir le soutien d'une coalition de 70 partis politiques. Objectif affiché, selon maitre Benewendé Sankara de l'Unir/PS, faire élire le candidat Roch Marc Christian Kaboré dès le premier tour le 22 novembre prochain.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.