Togo: L'expertise de Paris sollicitée pour aider à retrouver le ou les auteurs du crime

le colonel Bitala Madjoulba

Dans la nuit du 3 au 4 mai dernier, le colonel Bitala Madjoulba, commandant du 1er bataillon d'intervention rapide (BIR), était assassiné.

Par qui et pourquoi ce proche du clan au pouvoir a-t-il été tué ? Deux mois et demi après les faits, le mystère reste entier. Selon nos informations, les autorités togolaises ont donc demandé à la France de mener des expertises balistiques pour tenter d'identifier le ou les auteurs de cet assassinat.

C'est un vol particulier qui a atterri le dernier week-end de juin à Paris. A son bord, des scellés que Calixte Batossie Madjoulba, l'ambassadeur du Togo en France et frère aîné de la victime, est venu remettre à la justice française.

Ces scellés ? Des pistolets et des douilles saisis par les autorités togolaises à l'intérieur du camp militaire où le colonel Bitala Madjoulba, commandant du 1er bataillon d'intervention rapide (BIR), a été assassiné.

Pour tenter de confondre le ou les auteurs de l'assassinat, les enquêteurs ont décidé de procéder à des expertises balistiques. Leur idée est de comparer la balle retrouvée sur le corps de la victime avec celles des armes appartenant à des militaires du camp. Environ 75 pistolets ont ainsi été saisis avec leurs cartouches.

Selon une source proche de l'enquête, le juge en charge de l'affaire a alors émis des commissions rogatoires internationales à des fins d'expertises balistiques.

Comme plusieurs pays africains, la France, via une demande d'entraide judiciaire, a été sollicitée pour procéder à ces expertises. Une demande rapidement acceptée par Paris.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.