Cote d'Ivoire: Projet immobilier des enseignants - Les prélèvements ne débuteront que lorsque l'acquéreur aura reçu les clés de sa maison

12 Juillet 2020

La Mutuelle des personnels du ministère de l'éducation nationale et de l'enseignement technique (Mupemenet-ci) a tenu, le vendredi 10 juillet 2020, à Yamoussoukro, sa première assemblée générale ordinaire de la deuxième mandature du conseil d'administration.

A la cérémonie d'ouverture de ces assises, le ministre de la construction, du logement et de l'Urbanisme, Bruno Nabagné Koné, invité spécial, était représenté par le Directeur général du logement, Célestin Koalla.

Celui-ci, a rappelé à l'occasion, que ce programme prévoit à terme, 60.000 logements de divers standing, pour les mutualistes qui vont ainsi accéder à la propriété immobilière sans apport initial.

Il a aussi tenu à rassurer les enseignants, à propos des prélèvements des acquéreurs. « Les prélèvements ne débuteront que lorsque l'acquéreur aura reçu les clés de sa maison. Et les coûts oscillent entre 45.000 F CFA et 350.000 FCFA par mois », a-t-il affirmé.

Dans le même sens, le conseiller technique Saar Assane, représentant la ministre Kandia Camara, a invité les participants à taire les querelles pour se concentrer sur les défis de la mutuelle.

Cette rencontre, faut-il noter, a permis aux 88 participants (des délégués, des membres du comité de contrôle et l'ensemble des administrateurs de la mutuelle), sur 92 attendus, de s'offrir de nouveaux textes, pour une « gestion plus efficace » de la mutuelle.

Ils ont notamment, adopté à l'unanimité, les nouveaux statuts ainsi que le règlement intérieur révisé de la mutuelle. Ils ont par ailleurs, voté à l'unanimité, la radiation de 31 personnes.

Pour sa part, le président du Conseil d'administration, Boko Brou Michaël, expliquant les raisons qui ont motivé la rédaction et l'adoption de ces nouveaux textes, a précisé que cela a pour but, de créer encore plus de cohésion entre les mutualistes, entre les membres du conseil d'administration, ceux du comité de contrôle et les délégués.

« Il s'agit surtout, pour nous, d'instaurer une franche confiance et une transparence dans la gestion de la mutuelle de sorte que nous travaillons dans une bonne atmosphère pour le bonheur de nos mutualistes », a-t-il soutenu.

Ces nouveaux textes, à en croire le Pca, ferment la page de la crise liée à la gestion et au renouvellement des instances dirigeantes de la Mutuelle. Laquelle crise, avait compromis en 2019, la bonne marche de la mutuelle.

« Les incompréhensions sont désormais derrière nous. Moi je ne veux pas travailler dans les incompréhensions.

J'ai été élu pour cinq ans et je dois m'atteler à faire en sorte que ce qui n'a pas été fait dans les cinq dernières années, puissent se faire au moment où je suis à la barre et opérer de grandes innovations à l'image de l'opération un enseignant, un toit, sans apport initial, qui permettra de construire très bientôt 15 000 logements aux enseignants », a affirmé le Pca Boko Brou Michaël.

La direction générale de la mutuelle, avec à sa tête, Alloba N'Cho Antoine, s'est quant à elle, engagée à conduire à bon port, ce projet de logements sociaux des enseignants.

Soulignons que ce projet immobilier, entre dans sa phase d'exécution, dans les prochains mois, avec le lancement de la construction de 15.000 premières maisons. La livraison des premiers logements étant prévue en février 2021.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.