Afrique Centrale: Coronavirus - La BDEAC débloque une enveloppe pour aider les pays membres

La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC), qui tenait hier samedi 11 juillet son conseil d'administration, a exprimé son inquiétude au sujet de la propagation de la pandémie du coronavirus dans ses six pays membres.

Elle a décidé de leur affecter une enveloppe de 90 milliards de Francs CFA pour leur permettre de faire face à la maladie, alors que ces pays n'ont toujours pas atteint le pic, selon les experts.

Compte tenu de la pandémie du coronavirus qui progresse, le conseil d'administration de la BDEAC, le tout premier de l'année, s'est tenu par visioconférence.

Cette réunion a été marquée par plusieurs décisions au nombre desquelles l'annonce du décaissement d'une importante somme devant permettre aux six pays membres de cette institution bancaire qui composent également la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) d'endiguer l'évolution de la pandémie.

Les pays membres de la BDEAC sont le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad.

« Le conseil d'administration qui vient de s'achever a approuvé une enveloppe de 90 milliards que la BDEAC va octroyer aux Etats rien que pour la riposte à la pandémie du Covid-19 », a déclaré Fortunato Ofa Mbo Nchama, président de la BDEAC.

Le financement de la BDEAC est destiné, entre autres, à l'équipement des hôpitaux publics, notamment au Congo-Brazzaville qui abrite son siège. Dans ce pays, le nombre de cas de coronavirus est passé de un en mi-mars à plus de 2000 à ce jour pour près de 50 décès.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.