Mauritanie: La création de la Haute Cour de justice différée

Photo d'illustration

En Mauritanie, la séance plénière de l'Assemblée nationale sur le projet de loi visant à instituer une Haute cour de justice, initialement programmée pour le lundi 13 juillet, a été reportée sine die.

La décision de différer la création de la Haute Cour de justice a été prise à l'issue d'une réunion de la Commission des lois. Celle-ci évoque des problèmes techniques pour justifier ce report de dernière minute.

Un député de la majorité a écrit, sur sa page facebook, que le report a été décidé suite à des pressions du gouvernement. Ce que réfute, au nom de la Commission des lois, Sidney Sokhna, parlementaire de l'UPR, l'Union pour la République, le parti au pouvoir.

« Cette proposition de loi qui va ré-amener la Haute cour de justice en Mauritanie, c'est une demande de tout le peuple mauritanien, assure Sidney Sokhna, interrogé par notre correspondant à Nouakchott Salem Mejbour.

Cela émane de l'Assemblée nationale, puisque ce sont les différents groupes parlementaires de l'Assemblée qui l'ont demandé... Le gouvernement n'a pas mis deux jours pour répondre favorablement à cette proposition.

Les gens pensent que cela va peut-être être retiré. Mais je vous confirme ici que, à cette heure où nous sommes en train de parler, du côté du gouvernement, il n'y a aucune volonté d'arrêter la mise en place de cette Haute Cour de justice.

A la date où nous sommes aujourd'hui, on ne sait même pas qui va être jugé par rapport à cette Haute cour de justice.

Et puis, dans une commission d'enquête, il y a une partie qui peut (concerner) la Haute Cour de justice, mais (une autre) qui peut (concerner) aussi la justice normale.

Ce qui s'est passé c'est que, techniquement, nous ne sommes pas prêts pour la séance plénière de lundi. C'est pourquoi on a demandé le report... »

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.