Burkina Faso: Conseil supérieur de la communication - Embuscade contre Mathias Tankoano?

Alors qu'il se rendait hier dimanche 12 juillet 2020 dans son village, Tambaga dans la Tapoa à l'Est, le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Mathias Tankoano, a échappé à l'explosion d'une mine au passage de son véhicule ; fort heureusement, malgré l'état endommagé de sa voiture, lui et ses occupants en seraient sortis indemnes.

L'incident est survenu entre Diapaga et Kantchari. S'agit-il d'une embuscade de la part de terroristes contre le patron du CSC? Pour l'instant, nous n'avons pas de réponse à cette question, même si, dit-on, rien n'est à exclure.

Toujours est-il que Mathias Tankoano et sa délégation n'ont pu continuer sur Tambaga et se trouveraient à l'heure où nous bouclions la présente édition à Kantchari.

Aux dernières nouvelles, nous avons appris que les autorités compétentes de Ouaga s'apprêtaient à affréter un hélicoptère pour aller chercher le président du CSC et ses compagnons. Nous y reviendrons.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.