Congo-Kinshasa: Interdiction de toutes les marches projetées aujourd'hui !

*Les manifestations publiques projetées pour ce lundi 13 juillet 2020 par des partis politiques et autres organisations de la Société Civile sont frappées d'interdiction par le Gouvernement de la République. En effet, il est formellement interdit à travers tout le pays, d'organiser des manifestations publiques pour quelque motif que ce soit, pendant cette période d'état d'urgence décrété par le chef de l'Etat et tel que prorogé par le Parlement. C'est ce qu'ont réaffirmé les membres du Gouvernement, le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, ainsi que les responsables des services de sécurité, et de la police nationale réunis pour aborder la question ce dimanche 12 juillet 2020, sous la présidence du Premier Ministre Ilunga Ilunkamba.

Dans le compte rendu de cette séance de travail, lu par le Vice-Premier Ministre en charge de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde, la population est invité à ne pas céder à toute forme de manipulation l'incitant à manifester dans la rue, en violation de l'état d'urgence en vigueur.

Par conséquent, la Police nationale a été instruite d'assurer la sécurité des personnes et leurs biens et de veiller scrupuleusement au respect de l'interdiction des manifestations publiques pendant cette période d'urgence sanitaire, mais aussi à ce que l'ordre public ne soit perturbé sur l'ensemble du territoire national sous aucun prétexte.

Aussi, la population est invitée à vaquer normalement à ses occupations.

Outre les manifestations publiques projetées pour ce lundi, les participants à la présente réunion ont également évalué les marches tenues le 9 juillet dernier à travers le pays.

Ces derniers ont, premièrement, condamnés ces marches organisées en violation de l'Etat d'urgence décrétée par le président de la République, ainsi que les violences ayant conduit à des pertes en vies humaines et aux dégradations des biens publics et privés.

Ils ont ensuite réitéré la décision du Conseil des ministres du 10 juillet 2020, celle de traduire les auteurs de ces actes ainsi que leurs commanditaires devant la justice pour qu'ils répondent de leurs faits.

Signalons que cette réunion présidée par le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a connue la participation du VPM en charge de l'intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, du Ministre d'Etat à la Décentralisation, celui de la Communication et Médias, de la Défense Nationale et Anciens Combattants, ainsi que des Droits Humains. Le Secrétaire Général du Gouvernement, le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, ainsi que les responsables des services de sécurité, et de la police nationale ont été conviés à cette séance de travail.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.