Congo-Kinshasa: Malgré le chantage de ses détracteurs, le député Mwanza Hamissi promet de concrétiser ses actions à Nyiragongo

Élu récemment président du caucus des députés nationaux du Nord-Kivu, Mwanza Hamissi Singoma, élu de Nyiragongo a réitéré sa promesse faite à ses électeurs lors de la campagne électorale de 2018, celle d'œuvrer en faveur de ce territoire en particulier et de la province du Nord-Kivu en général. Cela, en apportant des solutions adéquates aux questions vitales qui préoccupent la population de cette partie de la République.

Se confiant à Le Potentiel, le député national Mwanza Hamissi se dit déterminé à œuvrer davantage pour le développement communautaire de Nyiragongo à travers sa Fondation qui ne cesse de se démarquer sur le terrain. Cela, notamment en desservant en eau potable les habitants de cette partie du Nord-Kivu depuis toujours. Une manière pour lui de répondre à ses détracteurs que la « Fondation Mwanza » n'œuvre pas pour des fins électorales.

« Lors de la campagne électorale, nous avons promis d'œuvrer pour le changement intégral en faveur du territoire de Nyiragongo et de toute la province du Nord-Kivu. En dépit des contraintes, nous continuons à militer surtout pour la paix, la sécurité et le développement qui sont les secteurs prioritaires pour le Nord-Kivu. Nous avons été reçus quant à ce par le ministre délégué à la Défense et le chef d'État-Major des Forces armées de la République démocratique du Congo pour dénoncer l'insécurité et l'activisme des bandes armées à Nyiragongo et partout au Nord-Kivu. Nous espérons en obtenir des réponses concrètes à nos préoccupations », indique Mwanza Hamissi.

La « Fondation Mwanza », une image de marque pour Nyiragongo

La Fondation Mwanza avait momentanément cessé de desservir en eau potable les habitants de Nyiragongo suite à la panne de son camion-citerne. Mais, cette situation a été récupérée par ses détracteurs pour faire du chantage selon lequel la Fondation Mwanza avait lancé ses activités à Nyiragongo pour des fins électorales.

Réagissant à cette question, le député national Mwanza Hamissi Singoma a fait savoir que le camion-citerne qui dessert en eau potable les habitants de cette partie du Nord-Kivu avait connu une panne suite au mauvais état des routes de Nyiragongo. La bonne nouvelle, c'est qu'il est à nouveau opérationnel, a-t-il indiqué.

« La Fondation Mwanza va d'ailleurs ajouter quatre tanks de 10 000 litres, notamment à Munigi pour élargir son réseau de distribution d'eau en faveur de la population. La campagne électorale avait juste permis d'établir une confiance entre la population du territoire et ma personne. Je leur remercie encore pour cela et la rassure que leur situation au quotidien est mienne. Je défendrai toujours l'intérêt de Nyiragongo. Dans tous les cas, la question d'adduction d'eau à la population relève de la compétence de l'État. Nous, à travers la Fondation, jouons également le rôle de la plaidoirie et le faisons par solidarité et compassion. C'est aussi un appel à d'autres Ongs d'emboîter le pas », a-t-il déclaré.

Adduction d'eau potable au Nord-Kivu, problème à traiter priorité

L'occasion faisant le larron, le député national Mwanza Hamissi a promis que lui et d'autres députés nationaux du Nord-Kivu, vont inscrire au budget du pays, lors de la mise en place de la loi des finances, un projet d'adduction d'eau potable pour la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo. Cela est estimé à 8 millions de dollars américains.

« Ce qui a bloqué le processus est que la trésorerie du pays a été affectée suite à la Covid-19, ce qui fait que les ressources prévues ne seront plus disponibles », a-t-il noté.

Faisant d'une pierre deux coups, il a sensibilisé les habitants de Nyiragongo au respect des mesures barrières pour lutter contre la covid-19. Avant de demander au gouvernement central de la de lever l'état d'urgence sanitaire pour permettre aux Congolais de reprendre leurs activités quotidiennes avec un plan bien établi.

Abordant la question relative à la rétrocession de 40% que la province du Nord-Kivu devrait bénéficier, le député national Mwanza a déclaré que le ministre des finances de la RDC a été saisi, bien à propos. Cela, d'autant plus que les députés nationaux du Nord-Kivu sont toujours en attente du collectif budgétaire qui leur fixera sur les allocations aux bénéfices de la Province.

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.