Madagascar: Préhistoire - « Kongonaphon kely » l'ancêtre « malgache » des dinosaures géants

Le Tarbosaurus était le plus craint des dinosaures carnivores géants.

Une découverte majeure grâce à Madagascar, le « Kongonaphon kely », est l'ancêtre commun des dinosaures géants selon une étude malgache et américaine. La nouvelle est tombée il y a cinq jours.

La découverte est de taille pour une petite créature, le « Kongonaphon kely » a été récemment découvert à Madagascar selon une étude effectuée au niveau de "l'American Museum of Natural History". Ses fossiles datent d'au moins 237 millions d'années. D'après toujours les résultats de ces recherches, le « Kongonaphon kely », nom scientifique de cette espèce où le mot « kely » vient du malgache, cet animal serait l'ancêtre des plus grands dinosaures et des ptérosaures volants de l'« époque trias ». Et c'est là que se trouve le paradoxe. En effet, cet animal ne mesurait que 10 cm. Même une brosse à dents aurait l'air d'un géant à côté de celui-ci.

Avec sa petite taille, les scientifiques ont ainsi conclu que la bête se délectait d'insectes. Cependant, suite à l'évolution, ses descendants sont devenus des carnivores féroces et énormes. L'autre caractéristique de cet animal était sa faculté à auto-réguler sa chaleur. Selon les scientifiques, son environnement climatique était très hostile. Avec des changements de pression et de température, des chaleurs accablantes sévissaient le jour, la nuit était glaciale. Sans doute, cela expliquerait aussi le déplacement des espèces pour trouver des terres plus sereines.

Le « Kongonaphon kely » aurait eu cette apparence physique.

Travail et patience. Des études menées depuis 1998 ont permis de découvrir des sites dans le sud-ouest malgache. Ensuite, des fossiles y ont été découverts par une équipe de chercheurs américains et malgaches, dont le professeur Lovasoa Ranivoharimanana. Il a fallu donc attendre plus de quinze ans, voire beaucoup plus, pour qu'enfin les ossements trouvés sur place ne révèlent cette grande avancée dans le domaine de la paléontologie.

Le « Kongonaphon kely » confirme ainsi que Madagascar est une terre particulière, dont les secrets préhistoriques n'ont pas encore tous été décelés. Ces études complètent ainsi un vide dans les recherches sur l'évolution des espèces vertébrées dans le monde. En effet, une partie des réponses jamais trouvées sur d'autres sites à travers le monde a été trouvée grâce au « Kongonaphon kely ». Pour le moment, ces chercheurs sont encore au stade de la découverte. Par ailleurs, les raisons de la miniaturisation de cet ancêtre seraient encore à explorer. Il faut souligner que les ptérosaures volants, c'est-à-dire un de ses descendants, pesaient autour des 250 kilos. Une récente découverte a mis à jour des restes osseux de cette bête géante au Canada.

Politique culturelle. Ils font partie des animaux connus parmi les plus grands du règne animal. A titre de comparaison, le ptérosaure atteignait ou dépassait la taille d'une girafe adulte. A cela sont ajoutés de grandes ailes et on pouvait avoir une idée de ses facultés. Avec cette découverte, Madagascar peut ainsi se dire être un des berceaux de plusieurs espèces paléolithiques. Par contre, ces connaissances ne sont pas démocratisées auprès de la jeunesse et du citoyen lambda malgache. L'absence d'intérêt de la population, oppressée par la pauvreté, entraîne le manque flagrant d'initiative dans la politique culturelle depuis des dizaines d'années jusqu'à maintenant. Les Malgaches continuent d'oublier, ou d'être incités selon certains, à être indifférents à l'endroit de leur histoire.

Et à l'instar de la découverte des sites d'occupation humaine, datant au minimum de -500 ans avant Jésus Christ, -1 500 ans pour des études récentes, ces études confirment que l'histoire de Madagascar est loin d'avoir débuté au XVIe siècle ou à l'arrivée des premiers blancs avec l'alphabet latin. Les terres malgaches ont été un témoin privilégié de l'histoire de ce monde. Avec le « Kongonaphon kely », l'histoire se compte par centaine de millions d'années avec la Grande île comme décor.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.