Madagascar: Enseignement supérieur - La formation en ligne en vogue

Depuis la suspension des cours en salle en raison du coronavirus, des établissements supérieurs privés adoptent la formation à distance. Peu importe le lieu où le futur étudiant se trouve, quelle que soit l'activité qu'il exerce, il peut s'inscrire et poursuivre les cours en ligne.

L'université privée E-media destine, par exemple, ses formations aux entrepreneurs, aux professionnels qui souhaitent décrocher un autre diplôme, aux fonctionnaires qui souhaitent un reclassement. Les femmes au foyer ayant abandonné leurs études mais qui veulent les reprendre, les étudiants qui désirent coupler deux filières peuvent aussi s'inscrire.

Pour cette université, le cours en présentiel compte peu. Elle encourage les jeunes et les professionnels à exploiter les nouvelles technologies telles que les ordinateurs, les téléphones et les tablettes. Avec beaucoup d'assiduité, les apprenants obtiendront leur licence et master au bout de trois et cinq années d'études. Ils peuvent opter pour la communication audio visuelle et médiatique, le marketing, la publicité et le journalisme, l'informatique et télécommunication, le management, le droit et la diplomatie. L'effectif est limité.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.