Angola: COVID-19 - Les Angolais retenus au Brésil regagnent le pays

Luanda — Environ 250 Angolais retenus au Brésil en raison du Covid-19 regagnent le pays, jeudi (16), grâce à un vol spécial exceptionnel, qui sera effectué par la compagnie aérienne nationale - TAAG - pour la première fois.

Il s'agit du premier vol humanitaire pour récupérer des compatriotes que la Commission multisectorielle de prévention et de lutte contre cette pandémie dirige vers ce pays d'Amérique du Sud d'où quelques Angolais ont déjà regagné le pays dans d'autres circonstances et autres opérateurs aéronautiques.

Ainsi, le Boeing 777-300 devrait quitter le Brésil (un pays avec des liens historiques forts avec l'Angola) à l'aube le 16, avec des prédictions d'arrivée à Luanda, dans l'après-midi du même jeudi, ramenant des étudiants, commerçants et différents professionnels, parmi autres.

Selon ce que l'Angop a appris d'une source aéronautique, d'autres vols peuvent avoir lieu vers et depuis d'autres points, à condition qu'ils soient autorisés ou orientés par le Gouvernement, en coordination avec les autorités de ces pays et sous réserve de la disponibilité de centres de quarantaine.

Ce vol inédit vers le Brésil a lieu cinq mois après le début de la maladie dans la ville chinoise de Wuhan, en décembre 2019, et après que la TAAG ait déjà récupéré des Angolais au Portugal, en Turquie, en Russie et en Chine.

De mars à cette date, il a également apporté du matériel de biosécurité et hospitalier en provenance de Chine et d'Afrique du Sud, ce dernier pays, d'où il a transporté, jeudi 9 septembre 449 Angolais en difficulté dans ce pays d'Afrique australe.

Jusqu'à présent, selon le gouvernement angolais, 5 771 citoyens angolais sont rentrés dans le pays depuis la fermeture des frontières, dont 1 470 d'Afrique du Sud, 2 158 du Portugal, 512 du Brésil et le reste d'autres origines.

Parmi les autres pays, selon le ministre d'État et chef de la Maison de la sécurité du Président de la République, Pedro Sebastião, il y a Cuba, la Russie, la Namibie, la Zambie, le Zimbabwe, l'Inde, la Turquie, la République du Congo et la République démocratique du Congo.

À l'exception des vols des 17 et 18 mars, tous les citoyens ont accompli la quarantaine institutionnelle dans les centres Calumbo 1 et 2, ainsi que dans des hôtels précédemment sélectionnés par la Commission et ont été soumis à des tests.

Sur le nombre total de rapatriés, ont informé les autorités, 49 cas ont été importés.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.