Angola: AGT ouvre un marché en ligne et vend 200 lots de marchandises

Luanda — La vente en ligne de 200 lots de marchandises diverses est en cours depuis dimanche, dans le cadre d'une promotion de l'Administration générale des impôts (AGT).

Avant le lancement de la vente aux enchères de marchandises en entrepôt au Centre logistique douanier de "Quilómetro 33", à Luanda, des milliers de contribuables étaient inscrits sur le portail de AGT pour y participer.

En raison de la vente, l'AGT a enregistré, en une semaine, plus de trois mille contribuables, se joignant ainsi aux 150 mille déjà inscrits sur le portail depuis son lancement.

Avec cette vente aux enchères qui se terminera dimanche à 23 h 59, l'AGT prévoit de collecter environ 29 millions de kwanzas pour les coffres de l'État.

L'achat a lieu sur le site Web https://leilaoagt.minfin.gov.ao, où les parties intéressées font les meilleures offres monétaires dans la recherche de divers produits, tels que des pièces automobiles, des vêtements, des cosmétiques, des équipements hospitaliers, des machines agricoles et industrielles, entre autres.

Depuis cette annonce de la vente aux enchères, l'AGT a averti que la participation des importateurs de marchandises, des distributeurs et des fonctionnaires des impôts est interdite à la vente aux enchères, la première foire en ligne organisée en Angola.

Les gagnants des articles les plus variés auront 48h00 pour les payer.

Selon la commission de l'AGT, en cas de non-respect des normes, le deuxième concurrent pourra acquérir les produits.

Avec cette vente aux enchères, l'AGT "se débarrassera" des marchandises susmentionnées qui se trouvent dans les entrepôts douaniers et enverra les conteneurs aux agents maritimes.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.