Ile Maurice: Parlement - Pas de questions à l'agenda demain

Pas de Private Notice Question, de questions au Premier ministre ou aux ministres au Parlement demain, mardi 14 juillet. C'est ce qui ressort de l'Order Paper sur le site de l'Assemblée nationale. Les travaux parlementaires seront consacrés aux lectures des projets de loi. Par la suite, il y aura le Commitee of Supply pour analyser une dépense supplémentaire de Rs 57,1 millions pour l'année financière 2017-2018 et comme le veut la règle, il n'y aura pas de questions.

Trois projets de loi, notamment le Criminal Code (Amendment) Bill, le The Mon Choisy-Cap Malheureux Road Overhead Pedestrian Bridge (Authorised Construction) Bill et le The Courts (Amendment) Bill. Puis, il y aura la suite des travaux concernant les budgets supplémentaires. La motion de censure déposée par Arvin Boolell contre le Speaker est aussi à l'agenda.

Avant que l'Order Paper de demain soit finalisé, les députés avaient déjà envoyé leurs questions au Clerk de l'Assemblée. Parmi les questions figuraient l'ouverture des frontières; le trafic humain ou encore celui de la drogue; l'enseignement en ligne, le global business; la turbine à gaz de Fort-Georges; une proposition de donation de fonds de l'Arabie saoudite, entre autres.

La question de l'ouverture des frontières avait été déposée par Patrice Armance. Il devait demander au Premier ministre quelles sont les actions qui seront prises pour assurer la sécurité de la population à l'ouverture des frontières. Le député bleu comptait aussi demander au PM adjoint et ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, des détails concernant les plans et mesures envisagés dans le cadre de l'ouverture des frontières et des hôtels. Son camarade de parti Khushal Lobine avait prévu d'interpeller le chef du gouvernement au sujet du trafic humain ainsi que les offenses liées à la drogue, particulièrement suivant la publication de récentes statistiques démontrant une hausse de ce type de délit.

Wifi dans les écoles

Salim Abbas Mamode avait prévu de questionner le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, sur la mise sur pied d'un mécanisme permettant à ceux ayant étudié la médecine à l'étranger de se mettre à la formation, maintenant que les examens internes n'auront plus lieu. Le député bleu devait aussi demander au ministre des Finances quel est le nombre de comptoirs dédiés aux personnes âgées, au sein des banques commerciales. Deux autres questions ayant trait aux collectivités locales étaient prévues pour ministre concerné, soit le Dr Anwar Husnoo. L'une d'elles portait sur le montant du fonds de réserve utilisé par la mairie de Port-Louis durant les trois dernières années.

Chez les rouges, deux questions avaient été déposées concernant l'enseignement en ligne. C'étaient celles du député au no 6 (Grand-Baie/ Poudre-d'Or), Mahend Gungapersad. Il souhaitait savoir auprès de la vice-Première ministre et ministre de l'Éducation, Leela Devi DookunLuchoomun, le nombre d'institutions primaires et secondaires, publiques ainsi que privées, entièrement équipées de wifi et en mesure de fournir de l'enseignement sans entrave et du soutien à l'apprentissage au personnel et aux étudiants. Le député rouge voulait aussi prendre connaissance du nombre d'enseignants travaillant dans des collèges privés et publics qui ont été formés en matière d'enseignement en ligne ; qui ont assuré la formation ; quelle en était la durée et quels modules ont été couverts.

Pour sa part, le député Osman Mahomed avait prévu de demander à Fazila Jeewa-Daureeawoo, ministre de l'Intégration sociale, de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale, si une étude a été faite après le confinement au sujet des personnes sans domicile fixe (SDF) et les mesures prises. Une autre question du député rouge portait sur la proposition de donation de fonds de l'Arabie saoudite pour la rénovation des mosquées et pour la communauté des pêcheurs. Cela, suivant une déclaration faite en septembre 2019 par celui qui occupe le poste d'ambassadeur en Arabie saoudite, Showkutally Soodhun. La question devait être adressée au ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha.

Turbines de Fort-George

Du côté des Mauves, Reza Uteem devait interpeller le PM concernant les règlements (rules) autour des mariages célébrés selon les rites musulmans et leur dissolution. Le député du no 2 (PortLouis Sud/Port-Louis Centre) avait adressé une question au ministre de l'Énergie et des services publics, Joe Lesjongard, quant aux procédures par rapport au contrat pour le design, la fourniture, l'installation, l'expérimentation (testing) et le démarrage de la turbine à gaz de Fort-Georges. Il souhaitait également que le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, obtienne des informations auprès de la State Investment Corporation (SIC) concernant le nombre d'applications reçues, noms et secteurs d'activité de bénéficiaires et le montant déboursé dans le cadre de l'Equity Participation Scheme en vue d'assister les entreprises avec des difficultés financières suivant le Covid-19. Et finalement, Reza Uteem avait souhaité interpeller le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Mahen Seeruttun, pour chercher des informations auprès de la Financial Services Commission (FSC) au sujet des entités qui détiennent un permis de global business soupçonnées d'être impliquées dans des cas de blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Deven Nagalingum, député du no 19 (Stanley/ Rose-Hill), avait déposé une question adressée à à Pravind Jugnauth d'obtenir des informations auprès du commissaire de police pour savoir si une prolifération de drogue dans les régions de Trèfles et Plaisance a été notée et quelles mesures seront prises. Sans compter des questions concernant les travaux routiers, de drains et de trottoirs ainsi que de savoir où en est-on avec les travaux liés à l'Urban Terminal qui sera installé à la Place Margéot, à Rose-Hill.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.