Congo-Kinshasa: [Escalade verbale mal digérée] Sony Kafuta - L'ECC appelle à la retenue

Il fallait s'y attendre. La réaction musclée de l'Eglise du Christ au Congo (ECC) face aux accusations avancées contre elle et la CENCO, par le représentant légal des Eglises de Réveil du Congo (ERC), l'Evêque Général Sony Kafuta, n'a pas tardé.

Le «Rockman» a accusé ouvertement l'ECC et la CENCO d'être à la base des dégâts matériels causés au sein du temple de l'Armée de l'Eternel, situé le long du boulevard Sendwe, dans la commune de Kalamu, le 9 juillet dernier, jour des manifestations en contestations à la désignation de Ronsard Malonda Ngimbi à la tête de la CENI. Un choix que le «Rock man» avoue clairement avoir effectué.

Dans son communiqué, l'Eglise du Christ au Congo n'est pas allée par le dos de la cuillère pour condamner l'acte de profanation d'un temple de Dieu, quelles que soient les motivations. Faisant allusions aux propos et menaces proférés par le représentant légal des Eglises de Réveil du Congo à l'endroit de l'ECC et de la CENCO, la première cité a rejeté en bloc les allégations de l'évêque Général de l'ERC qui, selon elle, sont dépourvues de tout fondement véridique, logique et juridique. Ainsi donc, l'Eglise du Christ au Congo appelle à ce leader religieux de faire preuve non seulement de retenue dans ses propos, mais également de s'abstenir de réagir sous l'effet de la colère, lui rappelant les Saintes écritures, précisément le livre de Proverbes 29 :22 qui dit : «un Homme en colère excite des querelles, et un furieux commet beaucoup de péchés».

Il y a lieu de souligner que le représentant légal des Eglises de Réveil au Congo a tenu à réaffirmer que Malonda Ngimbi, entériné par l'Assemblée Nationale que dirige Jeanine Mabunda, a été désigné par vote 6 voix sur 8 des Confessions Religieuses réunies lors de l'élection du successeur de Corneille Nangaa à la tête de la CENI alors qu'en réalité, il y a pas vote du tout. Et à Sony de réagir sous l'effet de la colère, en ajoutant: «Nous sommes aussi capables de réagir, de riposter et de brûler d'autres églises et d'autres états-majors politiques, car aucune association n'a le monopole de la violence». Ce, avant de rétropédaler et d'inviter les chrétiens congolais et les regroupements de l'ERC à l'apaisement et au calme avant toute orientation officielle de sa part. Pas facile pour des pères spirituels de vivre eux-mêmes la parole qu'ils prêchent à leurs fidèles. La maîtrise de soi n'est-elle pas un fruit de l'Esprit ?

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.