Ile Maurice: Enquête de l'ICAC sur l'ADSU - La directrice de l'agence de voyage change sa version

Elle accusait les membres de l'Anti Drug Smuggling Unit d'avoir fait main basse sur la somme de Rs 9,5 millions dans son agence de voyage et dans la foulée, avait incriminé deux avocats. Mais la directrice de l'agence de voyage a changé sa version des faits dans une autre déposition consignée au poste de police Line Barracks samedi 11 juillet dernier.

Dans sa nouvelle version des faits, la directrice de l'agence a fait savoir que lors de la descente de la brigade anti-drogue le 16 juin dernier, rien d'incriminant n'avait été retrouvé chez elle. Elle a aussi précisé que ses hommes de loi étaient présents à ce moment. La soeur de la femme a aussi porté plainte, affirmant que cette affaire lui porte préjudice.

Du côté des Casernes centrales, une source explique que la femme a récupéré les Rs 9,5 millions emportés en juin, raison pour laquelle elle a changé de version. Cependant, du côté de l'Independent Commission against Corruption (ICAC), l'enquête suit toujours son cours et les deux avocats cités seront convoqués sous peu.

Pour rappel, 16 juin dernier aux alentours de 20 heures, un groupe de l'ADSU débarque dans une agence de voyage pour procéder à une fouille. Un montant de Rs 9,5 millions est retrouvé chez elle. La directrice de l'agence avait expliqué que cette somme était destinée à un avocat qui devait venir faire une opération de change chez elle. Mais par la suite, elle avait appris que les limiers de l'ADSU avaient déclaré qu'ils n'avaient qu'une somme de Rs 85 000.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.