Soudan: Le Comité Sécuritaire du Nord Darfour promulgue un communiqué sur l'incident de Kutum

Al-Fasher — Le Comité Sécuritaire du nord Darfour a catégoriquement nié la présence d'un sit-in dans la région de Kutum, nord Darfour, en qualifiant de "non fondées" les informations diffusées par certains médias sociaux concernant l'éclatement d'un sit-in dans la ville.

Le communiqué publié lundi par le comité de sécurité de l'Etat a indiqué que le sit-in a eu lieu dans la région de Fata Barno, ajoutant que le comité de sécurité s'est rendu dans la région à la demande des manifestants pour écouter leurs problèmes et trouver les solutions à cet égard.

"Le comité a reçu un mémorandum comprenant six demandes de sit-in, le comité a répondu à trois d'entre elles immédiatement, et a formé un comité des manifestants pour suivre le reste des demandes parce que ce sont des demandes de service, nécessitant une étude et un suivi ", a expliqué le texte.

Le communiqué a indiqué que certains des manifestants ont appelé à une réunion avec le comité de sécurité, mais certains d'entre eux refusent de rencontrer le comité qui a annulé la réunion et est retourné à Al-Fasher par avion.

Le texte a ajouté que le reste de la délégation des médias, des cérémonies et des membres de la garde, est revenu avec des véhicules, en entrant dans la ville de Kutum, ils ont trouvé des manifestants qui ont bloqué les rues et la délégation a été assiégée de tous côtés et les a agressés avec des pierres, ce qui a causé la blessure de plusieurs membres de la délégation de diverses blessures, et la rupture et la destruction du personnel des médias, ce qui les a obligés à recourir au siège de la police de Kutum pour se mettre à couvert, mais les manifestants les ont poursuivis à l'intérieur du siège de la police, agressé et incendié les postes de police, incendié "14" véhicules et détruit les stations de police.

Le comité a affirmé sa disposition à élargir le prestige de l'État, réaliser la règle de la loi, résoudre le chaos et à prévenir la violation des droits et des propriétés publics et privés.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.