Cote d'Ivoire: COVID-19 - La pandémie gagne du terrain dans les régions sanitaires du Sud-Comoé, de Gbêkê et de San Pedro

13 Juillet 2020

Le point presse quotidien Covid-19 a été animé, dimanche, au Plateau, par le Dr Édith Kouassy et le commissaire principal Bleu Charlemagne.

Même si le grand Abidjan reste l'épicentre de la maladie à coronavirus en Côte d'Ivoire, la pandémie gagne du terrain dans les régions sanitaires du Sud-Comoé, de Gbêkê et de San Pedro.

Ces zones sont certes encore faiblement impactées par la Covid-19, mais il urge, au dire du Dr Édith Kouassy, de circonscrire les cas testés positifs dans ces régions pour éviter le développement d'un nouvel épicentre dans le pays.

Le conseiller technique du ministre de la Santé et de l'Hygiène publique a lancé cette alerte lors du point presse quotidien Covid-19, le dimanche 12 juillet, dans les locaux du ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

Édith Kouassy a relevé qu'à la date du 11 juillet 2020, les services de santé ivoiriens ont enregistré 391 nouveaux cas positifs au coronavirus sur 2281 échantillons testés. La Côte d'Ivoire compte 12443 personnes infectées par la pandémie, dont 6357 guéries et 6004 cas actifs.

Ces chiffres, au dire de la collaboratrice du ministre Eugène Aka Aouélé, « montrent que le virus est encore très actif en Côte d'Ivoire et qu'il touche désormais toutes les tranches d'âge ».

En dépit toutefois de l'augmentation des cas positifs, le taux de létalité du coronavirus est encore très faible sur le sol ivoirien. Il se situe en dessous de 1%. Pour maintenir ce cap, Dr Édith Kouassy a vivement conseillé « d'adopter purement et simplement les mesures barrières en vigueur et de limiter les déplacements non essentiels ».

Le porte-parole de la police nationale, le commissaire Charlemagne Bleu, a, à son tour, rapporté que les contrôles aux huit check-points d'accès au grand Abidjan ont permis de refouler 45 véhicules de transport ne disposant pas d'autorisation et 499 individus pour défaut de laissez-passer.

Il a également fait savoir que 48 individus (37 hommes et 11 femmes) de diverses nationalités ont été refoulés, samedi, dans leur pays de provenance par les agents du commissariat mixte de Bouna, après avis du parquet résident.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.