Sénégal: Supposée hausse du tarif dans les bus Tata - Oumar Youm dément et met en garde

13 Juillet 2020

Un communiqué du ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement estompe la spéculation sur une hausse programmée du coût des tarifs dans les minibus appelés Tata.

Le document parvenu à la rédaction, hier dimanche 12 juillet, signale que l'augmentation des prix est décidée par les autorités étatiques.

«Des documents relatifs à une augmentation des tarifs des transports urbains par autocars dans la Région de Dakar, qui semblent émaner de certains membres de l'Association de Financement des Transports urbains de Dakar (AFTU), sont diffusés dans la presse.

A cet égard, le Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement rappelle que les tarifs des transports publics routiers de personnes sont fixés par le décret n° 2009-20 du 22 janvier 2009», a précisé El Hadji Oumar Youm dans un communiqué parvenu à la rédaction hier, dimanche 12 juillet.

Mieux, il tient à préciser qu' «aucune augmentation des tarifs de transport n'a été discutée encore moins arrêtée avec les opérateurs».

En conséquence, tranche le ministre des Infrastructures des transports terrestres et du désenclavement, «toute hausse unilatérale des tarifs serait contraire au décret précité et aux conventions signées entre l'autorité de régulation des transports urbains, le Conseil exécutif des Transports urbains de Dakar (Cetud) et les groupements d'intérêts économiques membres de l'Aftu».

Mieux, signale-t-il, «toute augmentation des tarifs constituerait une infraction à la règlementation sur les tarifs de transport routier, notamment la loi n° 94-63 du 22 août 1994 sur les prix, la concurrence et le contentieux économique ».

Le ministère exhorte de ce fait, les opérateurs à «veiller à l'application stricte de la règlementation sur les tarifs et se réserve le droit de prononcer à l'encontre de tout contrevenant les sanctions prévues par la règlementation en vigueur». Il invite, également, les Forces de sécurité, chargées du contrôle routier, à veiller strictement au respect des tarifs actuels.

A signaler qu'une note qui viendrait de l'Association de financement du transport urbain (Aftu), avait fait l'annonce de la hausse des tarifs sur les bus communément appelés Tata.

Mieux, le prix de 100 CFA pour les courtes distances serait selon la note transmise à la presse ramené à 150 FCA. Le début de l'augmentation du prix des tarifs était annoncé pour ce mardi 14 juillet.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.