Tunisie: Le Courant populaire met en garde contre l'effondrement des institutions de l'Etat

13 Juillet 2020

Le Courant populaire a mis en garde lundi contre » un effondrement des institutions élues de l'Etat « , estimant que la véritable issue à la crise politique et économique est » le respect de la loi des dispositions de la Constitution « .

Dans un communiqué rendu public, lundi, le parti a jugé » indispensable » de reconstituer le pouvoir sur des bases solides et pérennes, appelant tous les acteurs politiques à assumer leur entière responsabilité ».

Le parti a encore lancé une mise en garde contre l'effondrement de l'Etat et les effets néfastes » de la corruption rampante « . Il a dit craindre de voir le pays » s'enliser dans une crise ouverte qui menacerait le régime politique, économique et social d'effondrement « .

» Face aux menaces internes et externes qui pèsent sur le pays, nous exprimons notre appréhension à l'égard de la tergiversation politique et du blocage des institutions « , poursuit le communiqué.

Par ailleurs, le courant populaire, a dit suivre de près la « situation critique » que connaît la Tunisie à tous les niveaux, ajoutant qu'il prévoit, tout comme les élites du pays et ses forces nationales, l'aggravation du déficit économique et la recrudescence des tensions sociales.

» Le Parlement assume l'entière responsabilité de l'échec de l'actuel régime sur les niveaux politique, électoral, économique et social « , a-t-il accusé.

La présidence de la République assume également une part de responsabilité dans cet échec, a souligné le parti dans le même communiqué.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.