Algérie: Lutte contre la COVID-19 - Djerad insiste sur l'application rigoureuse des décisions

Sidi Bel-Abbes — Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a insisté, lundi à Sidi Bel Abbes, sur l'impératif d'appliquer avec rigueur les mesures et décisions relatives à la lutte contre la pandémie du coronavirus.

"Il faut faire preuve de rigueur en matière d'application des règles liées à la lutte contre le Covid-19 et il importe aux citoyens de respecter ces règles", a déclaré M. Djerad à l'issue d'une rencontre qu'il a présidée avec le corps médical en charge du traitement des malades atteints de la Covid-19 à Sidi Bel-Abbes et au cours de laquelle a été présenté un exposé sur la situation épidémiologique de la wilaya.

"La violation de ces règles peut conduire les auteurs à des sanctions pouvant aller jusqu'à la prison", a-t-il souligné.

Lire aussi: Coronavirus : 494 nouveaux cas, 276 guérisons et 7 décès en Algérie durant les dernières 24h

Abordant le volet de la gestion de la pandémie, le Premier ministre a soutenu que les instances en charge de au niveau national "déploient des efforts mais arrivent à un stade où ils s'épuisent ", affirmant que "les insuffisances méritent d'être corrigées".

M.Djerad a rappelé, dans ce sens, la rencontre qu'a présidée le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avec l'instance scientifique en charge du suivi de la pandémie, consacrée à l'analyse des données, la définition des insuffisances et la prise de décisions appropriées.

"Il y a certaines parties qui utilisent cette affaire en donnant des explications politiques et politiciennes au lieu de protéger leurs familles et aider les hôpitaux à travers le volontariat et l'encouragement de la corporation médicale", a-t-il déclaré.

A noter, un laboratoire de tests du coronavirus, qui s'effectuaient auparavant au niveau de l'annexe de l'Institut Pasteur à Oran, a été rendu opérationnel lundi à Sidi Belabbes .

Par ailleurs, le Premier ministre a procédé à la baptisation du Centre anti-cancer (CAC) à vocation régionale, au nom du moudjahid "Tidjani Heddam".

Le moudjahid Tidjani Haddam, dont le Centre régional anti cancer porte désormais lme nom, est né en 1921 à Tlemcen. Il a rejoint les rangs de la glorieuse guerre de libération nationale en 1955.

A l'indépendance, ce moudjahid qui était spécialisé dans la médecine et de la chirurgie, a exercé plusieurs responsabilités et assuré plusieurs portefeuilles ministériels dont celui du ministre des Affaires religieuses et Wakfs en 1964, puis ministre de la Santé de 1965 à 1970. Il est décédé en mars de l'année 2000.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.