Sénégal: L'activité économique en progression de 2,3% en mai

Dakar — L'activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) a progressé de 2, 3%, en mai 2020, en rythme mensuel, a-t-on appris de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Cette progression est en rapport essentiellement avec le secteur secondaire (+4,9%), le secteur primaire (+15,3%) et l'administration publique (+4,7%), indique la DPEE dans le Point mensuel de conjoncture du mois de mai.

Le document paru plus de 30 jours après la période étudiée note par contre que le secteur tertiaire s'est contracté de 2,2% sur la même période.

La même source souligne que sur une base annuelle, l'activité économique s'est repliée de 10, 8%, en mai 2020, en liaison avec le tertiaire (-13,1%), le secondaire (-12,9%) et le primaire (-16,8%).

Le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s'est conforté de 15,3%, en variation mensuelle, au mois de mai 2020, selon la DPEE.

"Cette performance est attribuable aussi bien à la pêche (+15,9%) qu'à l'élevage (+15,0%)", explique la structure, signalant que sur un an, le secteur s'est replié de 16,8%, en mai 2020, en liaison avec la baisse des débarquements de la pêche (-14,0%) et de l'abattage contrôlé (-18,8%).

Au mois de mai 2020, le secteur secondaire s'est consolidé de 4, 9%, en variation mensuelle.

Selon le Point mensuel, "cette amélioration est, principalement, attribuable aux activités extractives (+56%), à la fabrication de produits agroalimentaires (+4,2%), à la +production et distribution d'électricité et de gaz+ (+9,3%) et à la fabrication de produits chimiques de base (+10,2%)".

Le document consulté par l'APS relève par contre que "la construction (-4,6%), la +métallurgie-fonderie et fabrication d'ouvrage en métaux+ (-15,7%) et la fabrication de matériels de transport (-71,2%) ont enregistré de faibles résultats sur la période".

Les économistes notent que "sur un an, l'activité a affiché une baisse de 12,9% dans le secteur secondaire, essentiellement imputable à la fabrication de produits agroalimentaires (-14,1%), aux activités extractives (-18,9%), à la construction (-8,4%) et à la +métallurgiefonderie et fabrication d'ouvrage en métaux+ (-37,2%)".

Toutefois, ajoutent-ils, "la +production et distribution d'électricité et de gaz+ (+34,3%), la +filature, tissage et ennoblissement textile+(+4,7%), la +production et distribution d'eau, assainissement et traitement des déchets+(+4,3%), la production de l'égrenage du coton et la +fabrication de savons, détergents et produits d'entretien+ (+8,2%) se sont bien comportées sur la période".

En mai 2020 toujours, le secteur tertiaire s'est contracté de 2,2%, en variation mensuelle.

"Ce repli est essentiellement imputable au commerce (-4,2%), au transport (-6,7%), à l'+information et communication+ (-4,7%) et aux activités de services et de soutien de bureau+ (-8,2%)", explique t-on.

La DPEE signale par ailleurs que "les +activités spécialisées, scientifiques et techniques+, l'+ hébergement et la restauration+, l'enseignement, et les +activités financières et d'assurances+ se sont respectivement améliorés de 4,0%, 5,3%, 2% et 2,4% sur la période".

Elle ajoute que sur une base annuelle, "un repli de 13,1% du tertiaire est noté en mai 2020, en liaison avec les activités immobilières (-17,3%), le commerce (-10, %), l'+information et communication+ (-18,2%), le transport (-19, %), les +activités artistiques, culturelles, sportives et récréatives+(-95,8%), les +activités de services et de soutien de bureau+(-23,3%) et l' hébergement et restauration+ (-25,1%)".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.