Cote d'Ivoire: COVID 19/Dekoula Youdé Ange - "Ce que nous faisons pour éviter l'augmentation du prix des produits"

Le Syndicat National des Agents de Prix de la Côte d'Ivoire ( Synapci) a tenu une conférence de presse le vendredi 10 juillet 2020 à la Direction Régionale du Commerce à Abidjan-Nord à Yopougon.

Au cours de cette conférence, Dekoula Ange, secrétaire général adjoint de la Synapci a dit : « Depuis la maladie à Covid-19, les agents de prix sont aussi en avant à l'instar des forces de défense et de sécurité, des agents de la santé.

Pour lutter non pas contre le coronavirus mais plutôt sur les répercussions du coronavirus sur le tissu économique. L'agent de prix est envoyé en mission par la hiérarchie qui lui donne un mandat, son ordre de mission suivi de sa carte de commission et c'est avec ces deux éléments que l'agent peut procéder à des contrôles.

Arrivé dans une surface ou un supermarché s'il y'a infraction, il fait une déclaration de procès-verbal qui est adressé à l'opérateur pour l'inviter dans nos locaux afin qu'il assiste à la rédaction du procès-verbal » .

Et d'ajouter : « Les opérateurs avaient pris goût à s'enrichir de façon illicite. L'État de Côte d'Ivoire a donc mis en mission le ministère du Commerce. Ils nous ont demandé d'abord qu'on fasse le relevé des prix, après une synthèse et enfin après avis de la commission de la concurrence, un décret qui situe le plafonnement a été signé.

Ce qui permet à l'État de bloquer les biens de grandes consommations sur une période donnée de 6 mois non-renouvelable ou 6 mois renouvelable, une seule fois. Parce qu'il faut rappeler que nous sommes dans un système libéral où l'opérateur est libre de fixer le prix de sa marchandise sauf qu'il doit afficher le prix de ses différentes denrées. Et l'État peut se permettre de faire appliquer la mesure gouvernementale.

Aujourd'hui, quand vous vous rendez dans les surfaces, vous remarquez que tout est redevenu à la normale pour dire que les agents du commerce sont sur le terrain pour ne pas que cette crise à coronavirus qui a des répercussions sur la santé ne touche pas non plus l'économie des populations» .

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.