Gabon: Port Gentil/Les taximen sont en colère

13 Juillet 2020

Ils ont annoncé de hausser le ton devant ce qu'ils appellent l'abus d'autorité des compatriotes sous le drapeau

(Gabonews) : Réunis à la place de l'indépendance sur le boulevard Léon Mba, le 12 juillet dernier, les chauffeurs ont décidé de se faire entendre. Le collectif constitué expressément est entré en grève le 13 juillet pour une journée sans taxis à Port Gentil, poumon économique du Gabon.

Les transporteurs urbains fustigent et dénoncent le comportement des forces de défense et de sécurité en poste dans le chef-lieu de l'Ogooué Maritime. A tout ce cafouillage teinté de corruption s'ajoutent les mesures de limitation de personnes à bord des véhicules consécutives à la pandémie Covid 19. Beaucoup d'entreprises ont peiné pour ouvrir les portes ce matin. Chaque grève à Port Gentil produit des effets négatifs au plan socio-économique. Cet arrêt des chauffeurs de taxis a une allure de préavis de grève.

Les Portgentillais sont contraints de parcourir des longues distances à pieds, dans les marchés, les clients se font rares. Une paralysie qui vient fragiliser le climat morose déjà né de la crise pétrolière. Les relations entre taximen et hommes en uniformes sont rendues à cause du raketage sur la route. Les multi-contrôles policiers font tendre les veines des taximen. Cette manifestation est un message aux décideurs locaux.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.