Angola: COVID-19 - 39 cas suspects au sein de la presse angolaise

Luanda — 39 cas suspects ont été notifiés lundi à Luanda lors d'une campagne sanitaire de dépistage du Covid-19, à laquelle ont été soumis plus de 1000 journalistes, techniciens et autres fonctionnaires de divers organes de presse public et privé angolais.

Parmi les 39 cas suspects, onze au moins sont réactifs d'IGM (individu qui peut être porteur de maladie active), dont deux journalistes et neuf techniciens, a expliqué le directeur du Cabinet municipal de la Santé publique, Manuel Varela.

Autres 28 cas sont d'IGG (individu qui, ayant été en contact avec le virus, a développé les immunités).

Selon le responsable, les cas réactifs d'IGG peuvent retourner à la maison, en suivant les recommandations médicales, tandis que les IGM seront acheminés au Centre d'isolement, où ils seront soumis à un second test, a-t-il précisé.

Il a fait savoir que, outre le personnel de la presse publique et privée, les fonctionnaires des entreprises d'autres domaines, qui opèrent aux environs des installations de la Radio nationale d'Angola ( RNA, officielle), où s'est déroulée la campagne du dépistage du Covid-19, ont également été testés à cette occasion.

La campagne de dépistage en masse a commencé dimanche à Luanda, dans différents marchés populaires et des endroits de grande agglomération, notamment à Kikolo, à Cazenga, à Viana, à Cantiton (zone de Maianga), et au quartier Mártir de Kifangondo.

Outre Luanda, où plus de 10.000 personnes ont été testées, la campagne de dépistage en masse a également démarré dans la municipalité de Cazengo, province de Cuanza Norte.

Jusque dimanche dernier, l'Angola avait notifié 23 cas positifs de Covid-19, 506 infectés, 118 rétablis, 362 actifs et 26 décès.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.