Madagascar: Ils ont fait le buzz... - Il y a un an, les « Barea de Madagascar »...

Les Barea de Madagascar de la CAN 2019 seront sans doute éternels.

Un an après, les Barea de Madagascar font encore le buzz sur les réseaux sociaux. Depuis quelques jours, à travers ce réseau social, des « aficionados » malgaches remontent du passé peu lointain des photos de cette période. Celle de la dernière Coupe d'Afrique des Nations 2019, entre juin et juillet, en Egypte.

Quoiqu'on en dise, cette nostalgie a sa place dans ces périodes difficiles. Puisque l'équipe, menée par le charismatique capitaine Faneva Ima, a réussi à défier les montagnes et renverser presque un demi-siècle d'attente de tout un peuple trop habitué à voir les équipes des autres pays, dont certaines ont joué à Mahamasina, en direct sur les diffusions de matchs internationaux.

Une petite passe, pour l'instant, mais que les Malgaches ont pris pour une grande victoire, la leur. Depuis quelques jours, sur « facebook », des hommes et des femmes malgaches sortent des images des rues de la Capitale bondées de monde, drapés du drapeau national. Des familles réunies, l'étincelle d'une fierté commune et partagée dans les yeux. Sans doute le plus beau souvenir d'une génération.

Les Barea ont, ainsi, prouvé que les exploits au nom d'un pays et de son peuple sont gravés dans les lignes de l'Histoire. Ensuite, il suffit de transposer dans d'autres perspectives. Comme cette bataille menée contre le Covid-19. Depuis le boom des cas contaminés, des « facebookers » déversent des messages sous le sceau de la responsabilité sociale citoyenne et individuelle.

« Battre le Covid 19 dépend de vous et de moi, avant tout », voilà en quelque sorte la teneur générale d'une vague discursive sur les réseaux sociaux actuellement. D'autres soutiennent que c'est vrai et qu'il ne faut pas tout mettre sur le dos du pouvoir, doux et aimé du peuple. Ce qui n'est pas sans doute passé par les oreilles de ces hommes menant la dépouille de leur proche dans une charrette depuis un hôpital à travers les rues populaires de la Capitale. Des images recevant des milliers de réactions sur la plate-forme numérique.

Symbole du « chacun pour soi » par excellence. Symbole d'un système lent et nul regard pour le petit peuple. Aucun regard pour l'« homme avec un petit h ». Sauf des paroles que quelques internautes parfois « éclairés » ont déjà qualifié de démonstration de citoyenneté du monde sans fondement identitaire propre. Une vision du développement gravée de « Discovery Channel », TF1, « 90' minutes inside », « Sacré Soirée » et d'autres chaînes et émissions internationales.

Une vision sans comprendre les fondements d'une culture millénaire dynamique enracinée dans la pauvreté extrême depuis dix ans. Que d'un seul but, les Barea de Madagascar ont réussi à soulever comme un seul homme fier les individus appartenant à cette culture. Les Barea de Madagascar ont su leur redonner un semblant d'espérance, un brin d'espoir... que le renouveau est encore de mise pour ce pays.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.