Angola: COVID-19 - La ministre condamne la divulgation des fausses informations

Luanda — La ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a demandé lundi, à Luanda, aux citoyens d'éviter de diffuser de fausses informations concernant les soins et les conditions des centres de traitement pour les patients atteints de Covid-19 dans le pays.

Sílvia Lutucuta, qui s'exprimait lors de la campagne de tests de dépistage du Covid-19 destinée aux journalistes et autres employés des médias, tenue au Rádio Nacional de Angola (RNA), a souligné que tout avait été fait pour garantir une prestation de services humanisée.

Elle a déclaré qu'il est inacceptable que des personnes de mauvaise foi, qui dans de nombreux cas ne sont même pas hospitalisées, commencent à divulguer des informations qui ne correspondent pas à la vérité.

«Les gens sont suivies et il existe des protocoles spécifiques pour la prise en charge des patients atteints de Covid-19, car le patient atteint de cette épidémie ne peut être vu tout le temps. », a-t-elle déclaré.

Selon la ministre, les patients angolais sont traités au niveau de la moyenne mondiale, une réalité totalement différente dans certains pays, où les personnes reçoivent des soins médicaux dans les parkings, dans les stades de football, sans grandes conditions, c'est pourquoi elle a appelé à la valorisation du travail accompli par le gouvernement.

Elle a souligné que l'Angola a fait un investissement important en termes d'infrastructure pour le traitement de Covid-19 et en termes de ressources humaines.

Dans le cadre de cette campagne de test massive, plus de 10 000 personnes, dont 7 500 originaires de Luanda, ont été testées, et 57 échantillons, soit 0,8%, sont en phase active ou transitoire d'exposition à la Covid-19, donc ils sont confirmés avec un test de biologie moléculaire.

Avec les 23 nouveaux cas positifs détectés dimanche, le pays compte désormais 506 infectés, dont 118 rétablis, 362 actifs et 26 décès.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.