Angola: Plus de 1 000 journalistes effectuent le test COVID-19

Luanda — Plus d'un millier de journalistes et autres professionnels des médias ont effectué le test de dépistage du Covid-19 ce lundi à Luanda, dans le cadre du programme de tests de masse des groupes à risque mis en oeuvre par le ministère de la Santé.

La campagne de tests élargie a commencé au cours des cinq derniers jours sur les marchés de Luanda, à savoir Catinton (Maianga), Km 30 (Viana), Kikolo (Cacuaco) et ASA Branca (Cazenga), et dans le quartier Mártires de Kifangondo, ainsi que dans la municipalité de Cazengo, province de Cuanza Norte.

Lors des tests effectués au siège de la Radio nationale d'Angola (RNA), le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'information et de la Communication sociale, Manuel Homem, a appelé les journalistes et la société en général à continuer à observer les mesures de protection , pour freiner la propagation de Covid-19 dans le pays.

Manuel Homem a demandé la prudence à tous ceux qui ont fait le test et dont le résultat a été négatif.

"Cela ne signifie pas que nous sommes maintenant libres de faire ce que nous voulons, nous devons continuer à respecter les mesures de protection, l'hygiène des mains et l'utilisation correcte des masques", a conseillé le ministre.

Cependant, il a déclaré qu'il n'y avait pas lieu de paniquer, car il s'agit d'un processus de dépistage normal qui vise à évaluer le statut sérologique du personnel du secteur, car c'est un groupe qui est intensément dans la rue tous les jours.

Compte tenu de l'impact des médias dans la société, il a souligné que les journalistes avaient un rôle important à jouer dans ce processus de lutte contre le Covid-19, c'est pourquoi il a demandé l'intensification des programmes de sensibilisation du public.

Il a lancé un appel au calme à tous les employés des médias, en particulier ceux de la Télévision publique angolaise (TPA), où l'un des employés a été testé positif au coronavirus il y a quelques jours.

"Nous devons continuer à nous nous acquitter de nos obligations. Il n'y a pas lieu de paniquer", a conclu le ministre.

À son tour, la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a déclaré qu'il est important que les journalistes connaissent leur statut sérologique.

"Si vous avez un résultat négatif, cela ne signifie pas que vous devez baisser la garde et ne pas respecter les mesures de protection individuelles et collectives et dans ce contexte, nos journalistes devraient être un exemple pour la population, en utilisant le masque quand ils sont en public", a-t-il averti.

Dans le cadre de cette campagne de tests massive, plus de 10 000 personnes, dont 7 500 originaires de Luanda, ont été testées, et 57 échantillons, soit 0,8%, sont en phase active ou transitoire d'exposition à la Covid-19, donc ils sont confirmés avec un test de biologie moléculaire.

Avec les 23 nouveaux cas positifs détectés dimanche, le pays compte désormais 506 infectés, dont 118 rétablis, 362 actifs et 26 décès.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.