Congo-Kinshasa: Les partisans de Lamuka dans la rue contre le nouveau président de la Céni

Des dizaines de milliers de militants de l'opposition ont manifesté ce lundi 13 juillet à Kinshasa à l'appel de la plateforme Lamuka contre les propositions de loi sur la réforme de la justice et pour s'opposer à l'opacité dans le processus de désignation du futur président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Reportage.

Commune de Kalamu. Alors que les militants tentent de s'organiser, la police s'interpose. La tension monte, des gaz lacrymogènes sont lancés et les militants se dispersent avant de se réorganiser une nouvelle fois.

A leur tête, le député provincial Mike Mukebayi. Pour lui, c'est l'ancien président de la République, Joseph Kabila et allié de Félix Tshisekedi qui bloque. « J'appelle Mr Joseph Kabila à comprendre qu'il est temps aujourd'hui. Il est temps pour Kabila de négocier avec le peuple congolais. Demain, ce sera tard. »

La situation est beaucoup plus tendue dans la partie est de la ville. Ici, chemise de couleur verte, masque bien en place, Jean-Pierre Bemba, seul leader de la plateforme Lamuka présent à Kinshasa, marche accompagné de dizaines de milliers de personnes, parmi lesquelles certains membres des mouvements citoyens.

« Je suis militant de la Lucha, je participe à la marche de Lamuka parce que c'est un droit. Nous ne voulons pas de Malonda à la tête de la Céni. Il a travaillé avec Kabila. On sait tout ça. On connaît », dit l'un d'eux.

Après environ 10 km de marche, les militants se retrouvent Place de l'échangeur où un cordon de la police est déployé. Le ton monte entre agents de l'ordre et manifestants quand ces derniers tentent de contourner le dispositif sécuritaire.

Tirs de sommation et gaz lacrymogènes. La débandade. Quelques blessés sont signalés... Et Jean-Pierre Bemba est escorté par la police jusque chez lui. Il promet de mobiliser davantage si une famille politique impose son candidat.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.