Algérie: Bejaia - Un vautour fauve observé sur les crêtes de Yemma Gouraya

Bejaia — Un vautour fauve, de type percnoptère (néphron percnopterus), une espèce rare quasiment disparue de la région, a été aperçu, survolant lundi les crêtes du mont Gouraya, au nord ouest de Béjaïa, a-t-on appris de la cellule de communication du Parc de Gouraya.

L'oiseau avait disparu depuis longtemps de la région, alors que sa population se maintient toujours dans les pays du sud de l'Europe, dans des région d'Asie ainsi qu'en Afrique (Tanzanie, Kenya et les pays du Sahel). Sa réapparition semble ainsi très curieuse mais a enchanté plus d'un, d'autant qu'il a la réputation d'être un sédentaire migrant peu ou prou, a-t-on expliqué.

Charognard, l'oiseau est qualifié de nettoyeur de la nature, en se nourrissant d'animaux morts (cadavres), d'excréments et d'insectes. Cependant il lui arrive, à l'occasion à cause de la raréfaction d'animaux sauvages (mouflons surtout) de se conduire en prédateur en prenant pour cible des troupeaux de bétails ou de chevaux. En 2007, il a défrayé la chronique, en s'attaquant de façon massive à des animaux domestiques dans la région des Pyrénées atlantiques en Espagne, et qui lui a valu une réponse furieuse des habitants locaux, rappelle-t-on.

L'oiseau aperçu et photographié, lundi, mesure 160 à 180 cm. Il est considéré relativement massif avec d'amples battements d'ailes dont la caractéristique, en dépit de sa nature sédentaire, est celle d'un grand voyageur, capable, en temps favorable de parcourir 300 à 400 km par jour. C'est une espèce hautement protégée en Algérie.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.