Afrique: Près de 690 millions de personnes ont souffert de la faim en 2019

Dakar — Près de 690 millions de personnes ont souffert de la faim dans le monde en 2019, chiffres en augmentation de 10 millions par rapport à l'année précédente et de près de 60 millions en cinq ans, a révélé lundi l'Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Ces données sont contenues dans l'étude annuelle des Nations-Unies consacrée au sujet et rendue publique le même jour à Rome par la FAO.

Elles confirment que des dizaines de millions de personnes avaient rejoint, ces cinq dernières années, les rangs de celles qui sont chroniquement sous-alimentées, alors que les pays continuent, dans le monde entier, à lutter contre de multiples formes de malnutrition.

La dernière édition de "L'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde" souligne ainsi que des milliards de personnes ne pouvaient pas adopter une alimentation saine ou nutritive à travers le monde.

"C'est en Asie que les personnes qui souffrent de la faim sont les plus nombreuses, mais c'est en en Afrique que leur nombre croît le plus rapidement", fait savoir la FAO.

Le rapport sur "L'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde" est présenté comme l'étude mondiale qui fait le plus autorité en matière de suivi des progrès réalisés pour ce qui est d'éliminer la faim et la malnutrition.

Elle est produite conjointement par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Dans l'avant-propos, les responsables des cinq institutions avertissent que cinq ans après que le monde s'est engagé à éliminer la faim, l'insécurité alimentaire et toutes les formes de malnutrition, "nous ne sommes toujours pas en voie d'atteindre cet objectif d'ici à 2030".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.